PARTAGER

Le Sénégal dispose d’un em­bryon d’industries pharmaceutiques. Parallèlement, l’Asso­ciation sénégalaise de l’industrie pharmaceutique travaille avec le ministère de la Santé pour développer la production de médicaments dans le pays. Malgré ces efforts, le pays reste un grand importateur de produits pharmaceutiques. «A ce jour, nous importons 80 à 85% des besoins du Sénégal en médicaments», a informé Abdoulaye Man­gane, con­seiller technique au ministère de la Santé et de l’action sociale, à la réunion entre acheteurs et vendeurs des produits pharmaceutiques et industries con­nexes hier dans le cadre du Pro­gramme Arab-Africa trade bri­d­ges.
L’approvisionnement des produits est assuré par les grossistes pharmaceutiques autant dans le secteur public avec la Pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna) que le secteur privé fort de six grossistes chargés d’approvisionner les mille officines réparties sur le territoire national. «L’essen­tiel de ces médicaments est importé, donc il est important de sécuriser ces importations», dit le con­seiller technique qui espère tirer profit de la rencontre.

ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here