PARTAGER

10 cas confirmés de Covid-19 ont été détectés ce week-end dans le département de Vélingara, soit 1 dans le village de Kalifourou et 9 dans la cité religieuse de Médina Gounass. En plus, 107 personnes sont mises en quarantaine dans le département dont 76 à Gounass. Cette situation survint au moment où Gounass continue à organiser les prières collectives du vendredi. Depuis le début de la pandémie, le département a comptabilisé 18 cas positifs dont 8 importés et 10 autochtones.

Le cas importé du Covid-19, qui a traversé la frontière guinéenne et testé positif le 26 avril dernier, a pu contaminer une personne dans le village de Kalifourou, frontalier de la Guinée, selon le Dr Omar Sané, médecin-chef du district de Vélingara. Il a ajouté que la cité religieuse de Médina Gounass a eu son lot de 9 cas contacts testés positifs, dont 7 femmes. Ce qui fait un total de 10 cas confirmés durant le week-end.
La personne contaminée à Kalifourou, qui a sa famille à Gounass, serait responsable de l’introduction du virus dans la cité de Thierno Mohamadou Saïd Ba. Pour le compte du département, à ces 10 patients, il faut ajouter le cas importé de la Guinéenne introduite par des Jakarta men dans le département le 26 avril 2020 et les 7 premiers cas de Sénégalais ayant fait le même trajet que la dame et arrêtés à Dialadiang (poste de contrôle sanitaire au Sénégal) le 3 avril 2020. Ce qui fait un total de 18 cas que ce département de la région de Kolda a enregistrés depuis le début de la pandémie dans notre pays. Les 4 sont guéris et rentrés à Dakar, 4 (en plus de la dame) sont internés au centre de traitement de Kolda. Les 10 nouvelles contaminations sont encore en traitement sur place en attendant que le corps médical juge de l’opportunité ou non d’en évacuer tout ou partie à Kolda.

De la capacité d’accueil du centre de traitement de Kolda
Le centre de traitement au Covid-19 de Kolda a une capacité d’accueil de 17 places, selon Dr Omar Sané. Il est loin d’atteindre ses limites puisqu’à ce jour, 13 patients y sont internés : 9 de Sédhiou et 4 de Vélingara. Seulement, au vu de la progression exponentielle des cas et du nombre élevé de personnes en confinement à Vélingara et à Sédhiou, en plus des cas confirmés en observation dans ces 2 localités, il faut craindre que Kolda atteigne très rapidement son seuil de saturation. Cela, à l’image de beaucoup de centres du pays. C’est pourquoi la sensibilisation à l’observance des mesures barrières et la surveillance rigoureuse du confinement régional sont prises au sérieux par les autorités et agents en charge du maintien de l’ordre.
Toujours selon le médecin-chef, 107 personnes sont en confinement dont 76 à Médina Gounass (dans des maisons) et les autres dans un réceptif hôtelier de la ville de Vélingara.

De la prière du vendredi à Gounass
C’est certainement la seule grande cité religieuse du pays qui n’a pas daigné renoncer à l’office de la prière du vendredi… en commun et même aux 5 autres prières quotidiennes. En tout cas pour ce qui concerne la famille du khalife Thierno Amadou Tidiane Ba. Suscitant d’ailleurs un sentiment d’injustice chez l’autre communauté rivale de la même ville qui a obéi à l’injonction présidentielle de renoncer à tous les rassemblements populaires dont la prière musulmane du vendredi. Le dépistage de cas positifs au coronavirus (2 hommes et 7 femmes) et la mise en quarantaine de 76 personnes devraient appeler les fidèles du khalife Ba à renoncer aux rassemblements populaires. Ou que le chef de l’Etat, qui est un talibé de la localité, convainque son marabout et guide à demander à ses fidèles à faire cette prière à la maison.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here