PARTAGER

Le gouverneur de Tamba­counda, Oumar Mamadou Baldé, ne badine pas avec la propagation du virus. Lui qui avait annoncé urbi et orbi qu’il mettrait en quarantaine toute personne venant d’une localité infectée du Covid-19, est passé à l’acte. Et son premier client n’est personne d’autre que l’ancien N⁰10 des Lions de la Génération 2002. Khalilou Fadiga qui revenait du Bénin via le Mali ce jeudi, est mis en quarantaine dans un hôtel de la place.
De la capitale béninoise, Cotonou, il est passé par Bamako par avion. Avant de rallier Moussala, le village sénégalais à la frontière entre le Mali et le Sénégal. Il a été escorté par les services de la Présidence du Mali qui l’y ont conduit. Fadiga sera par la suite acheminé à Tambacounda par les éléments des sapeurs-pompiers qui l’y attendaient.
Selon toujours nos sources, c’est le gouverneur de Tamba­counda qui aurait des instructions aux pompiers de le conduire. Seulement, une fois dans la capitale orientale, le gouverneur va ordonner sa mise en quarantaine. Parce qu’il revient de pays touchés par le virus. D’après nos informations, Oumar Mamadou Baldé souhaite savoir si l’ancien gaucher magique ne souffrirait pas du coronavirus. «Kali», comme l’appelait affectueusement la bande de 2002, va donc devoir rester 14 jours à Tamba.

«J’ai subi tous les tests possibles qui se sont avérés négatifs»
Dans une vidéo postée hier, l’ancien meneur de jeu des Lions s’explique : «Je suis rentré au Sénégal par voie terrestre. Respectueux des règles sanitaires strictes édictées par les autorités, j’ai subi tous les tests possibles sur le coronavirus qui se sont avérés négatifs (2 tests en 20 jours) ! J’ai décidé de rentrer chez moi au Sénégal et non en Belgique. J’ai préféré mon pays et je me suis autoconfiné dans cette Patrie que j’aime de tout mon cœur», a-t-il souligné. Avant d’ajouter : «C’est en toute responsabilité que je suis allé auprès des autorités locales de Tambacounda dont le gouverneur Baldé, suite à quoi je suis resté confiné 14 jours. C’est le contraire qui aurait été irres­ponsable de ma part. Surtout avec tous les efforts consentis par le gouvernement et les différents corps médicaux…»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here