PARTAGER

Après la première Guerre mondiale, la France a connu un nouveau visage suite à la perte humaine. Une politique d’immigration active est mise en place par la création de la Société générale d’immigration (Sgi) en 1924. Cette société envoyait des missions de recrutement dans tous les pays de l’Europe méditerranéenne et orientale. A l’approche de la seconde Guerre mondiale, votre France a aussi fait appel aux Africains pour vous aider contre vos ennemis. En ce moment, vous aviez besoin des Africains parce qu’ils sont plus forts que vous. Ils ont un grand cœur. Le 1er décembre 1944, vous avez massacré les tirailleurs sénégalais au camp de Thiaroye. Vous devez être poursuivis pour crime contre l’humanité. En bref, c’était une leçon que je voulais vous rappeler.
Ce sont ces Africains qui ont rehaussé les entreprises françaises qui étaient en faillite après la guerre. Votre France ne disposait pas de main-d’œuvre, raison pour laquelle vous avez fait appel aux Africains. Par la suite, vous avez initié les quatre communes de plein exercice sans la demande des Africains. Et pourtant, ces Africains auxquels vous aviez attribué la nationalité française sont issus des familles nombreuses. Les familles avaient 7 à 8 enfants par femme. Pourtant, vous les considérez comme des Français. Vous les avez même forcés à prendre la nationalité française.
C’est grâce à ces familles nombreuses que votre France est sortie de la guerre, de la chute, de la misère et de la honte. Si ces familles n’étaient pas nombreuses, la France ne collecterait pas des sommes colossales pour  les impôts. Nous avons des familles nombreuses, donc restez chez vous. Si l’Afrique n’avait pas une forte natalité, qu’allait devenir votre France d’aujourd’hui ? Ah ! La Misérable, elle allait recourir à la mendicité pour survivre.
Hier c’était Sarkozy, ici même en Afrique, à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, qui a dit n’importe quoi sur les Africains. Aujourd’hui, c’est le tour de Macron. Ils ne nous respectent et ne nous respecteront jamais tant que nous, Africains, n’agissons pas. Nos dirigeants doivent prendre leurs responsabilités. Un pays comme la France, qui s’est développé grâce à nous, nous engueule chaque fois. Il faut qu’elle arrête. La balle est dans notre camp.
L’Afrique est un continent jeune et dynamique et inchallah, elle sera le continent le plus développé dans le monde. A cet instant, la France sera une grande mendiante qui demandera de quoi vivre.
Vive l’Afrique !
Vive l’Afrique !
Vive l’Afrique !
Aliou KOUME
Agent administratif

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here