PARTAGER

En pensant à Thomas Sankara, Monsieur Amadou Tidiane Wone, dans une brillante contribution écrit. Je le cite : «Plusieurs années après son lâche assassinat, il parvient toujours à nous faire oublier que Blaise est encore vivant… En réalité, il est des ‘’vies ‘’ qui ne valent même pas d’être vécues. Inversement, il est des morts qui valent des milliers de vies.»
J’adresse mes félicitations et mes sincères remerciements à M. Wone pour la justesse et la pertinence de ses propos et pour m’avoir fort opportunément rappelé et incité à republier l’hommage que j’avais rendu à cet illustre et digne fils de l’Afrique, il y a…. 30 ans !

Au grand patriote
Le Président Thomas Sankara vient de tomber sur le champ d’honneur, l’arme au poing. Sa disparition brutale, dans les circonstances que l’on sait, est une perte cruelle qui a plongé dans la consternation et la tristesse des millions d’hommes et de femmes à travers notre continent.
Je ne m’interroge pas et ne m’interrogerai jamais sur les raisons qui ont amené ceux-là mêmes, ses propres amis et compagnons de toujours, à commettre l’irréparable, convaincu que je suis que personne au monde n’avait le droit de briser l’élan de Thomas Sankara, symbole de l’indépendance et de la dignité de son Peuple.
Il s’agit aujourd’hui, et pour ma part en tout cas, de rendre hommage à la mémoire de ce grand patriote africain qui a lutté jusqu’au sacrifice suprême pour la liberté de toute l’Afrique.
Puisse Allah, le Tout-puissant, lui accorder Sa miséricorde et que la terre du Burkina qu’il a aimée par-dessus tout lui soit légère.
Bassirou FATY
Niefoulène- Ziguinchor
Sacré-Cœur-Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here