PARTAGER

Le 3e vice-président de l’Assemblée nationale s’est prononcé sur le sit-in avorté de l’opposition. C’était lors d’une réunion de la coordination départementale de Thiès sur la campagne de parrainage du candidat de Benno bokk yqakaar (Bby), le Président Macky Sall, et c’est pour faire savoir que «force restera toujours à la loi». Mbow soutient que «parler de vol des élections, de tripatouillage dans ce pays équivaudrait à insulter l’intelligence des Sénégalais». Parce que, souligne-t-il, «le Sénégal est l’un des rares pays en Afrique où quand tu organises des élections, à 20 heures, tu as les résultats grâce à la presse». «L’opposition veut se réfugier sur des arrestations, des opérations de sabotages organisés, en présentant par exemple 100 candidatures. Parce qu’ils ne veulent pas qu’on organise des élections dans ce pays, ils ne veulent pas aller aux élections.» Et M. Mbow d’être catégorique : «A part Dieu, personne ne pourra empêcher la tenue de cette Présidentielle. Quand on transgresse les lois dans un pays, l’autorité doit prendre ses responsabilités. Tant que Macky Sall sera à la tête de ce pays, il y aura toujours de l’ordre, démocratie ne signifie pas anarchie.»
Revenant sur l’objet de la réunion de la coordination de Thiès sur le parrainage du candidat de Bby, le député indique : «C’est de mettre à la disposition du comité de suivi des opérations électorales les fiches relatives à la formation des formateurs et des différents responsables de la mouvance présidentielle dans le département, pour descendre sur le terrain et démarrer le travail au niveau de la base.» Abdou Mbow invite les responsables locaux de la mouvance présidentielle à «faire en sorte que Thiès soit la première localité sur le territoire national où le Président Macky Sall aura le plus de parrains».
Le député n’a pas manqué de répliquer aux attaques du vice-président du parti Rewmi, Déthié Fall. Abdou Mbow estime : «Mon collègue Déthié Fall est l’image de son patron, Idrissa Seck, qui est dans l’insulte, la délation. Il est temps qu’il comprenne que le Sénégal a besoin de vision, que nous ne sommes plus à l’époque des calomnies, des injures.»
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here