PARTAGER

La majorité contre-attaque après la sortie de Ousmane Sonko. Abdou Mbow qualifie le leader de Pastef d’«aigri» et de «malpoli». Le porte-parole adjoint de l’Apr estime que le député opposant a beaucoup de chemin à faire en termes de communication. Dans cet entretien réalisé via WhatsApp, M. Mbow, président de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale, se prononce aussi sur la requête du Pds et la gestion des inondations.

Sur la gestion du Plan décennal relatif aux inondations, Ousmane Sonko disqualifie l’Assemblée nationale sur l’ouverture d’une enquête parlementaire, en traitant les députés de la majorité de «blanchisseurs de corruption et d’escrocs». Que lui répondez-vous ?
J’ai une position de principe. Je ne réponds pas à des interpellations de bas étage. On ne fait pas de la politique avec la bave et l’insulte à la bouche. Quand on aspire à diriger un pays, on est astreint à un devoir de réserve et à une obligation de respecter les citoyens. Il a beaucoup de chemin à faire pour améliorer sa communication et son langage. Jusqu’à preuve du contraire, la vie en société dans notre pays est adossée à des valeurs. Traiter tous les députés d’escrocs relève d’une indiscipline caractérisée. En insultant la volonté populaire, il montre son vrai visage d’homme aigri, malpoli et qui a un problème à régler avec les Sénégalais.

A-t-il raison de dire que les inondations ont sonné la faillite de l’Etat ?
Regardez ce qui se passe dans le monde et vous verrez que tous les pays ont le même problème, dont les causes structurelles tiennent aux effets du changement climatique. Chez nous, il y a une volonté politique d’en venir à bout, que personne ne peut contester d’ailleurs. Maintenant, on peut être sur la touche, méconnaître totalement la réalité des choses et passer son temps à disserter de la pluie et du beau temps. Cette attitude a un nom. Cela s’appelle de l’amateurisme. Il a encore beaucoup de chemin à faire.

Etes-vous d’accord avec le leader de Pastef qui demande la suppression du Conseil économique, social et environnemental Cese, le Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) et autres institutions jugées budgétivores ?
Est-ce qu’il (Ousmane Sonko) est le dépositaire du suffrage universel pour donner des instructions sur la marche à suivre ? Que sait-il d’ailleurs du fonctionnement de ces institutions dont il parle ? C’est un faux procès sur le dos de la démocratie. Le Hctt et le Cese jouent un rôle important dans l’aide à la décision. Certains d’entre eux ont été élus au même titre que lui et ont une double légitimité d’élus à la base. Le Cese symbolise la diversité de notre pays. On y retrouve tous les représentants des organisations socioprofessionnelles, désignés par leurs pairs.

La majorité va-t-elle mettre sur pied une commission d’enquête parlemen­taire pour fouiller la gestion du plan de lutte contre les inondations ?
Vous savez, nous sommes dans un système organisé. Le Président a mis en place des instruments pour évaluer ses politiques. En ce qui concerne l’Assemblée nationale, je vous rappelle que nous avons la prérogative d’évaluer les politiques publiques. Le moment venu, nous allons faire notre travail comme de véritables représentants des populations.

Pensez-vous qu’il faut auditer ce plan ?
Le président de la République a demandé avant le déclenchement du plan Orsec, un plan détaillé de l’utilisation actuelle du Plan décennal qui n’est pas encore arrivé à son terme. Il faut d’abord faire un bilan d’étape avant de parler d’audit. Il ne faut pas danser plus vite que la musique.

Le Pds demande à ses députés de convoquer les ministres en charge des inondations. La majorité va-t-elle appuyer cette initiative ?
Le Pds est un parti organisé qui est dans l’opposition et dans son rôle. Ce n’est pas moi qui dois apprécier le travail des députés de leur groupe parlementaire. Nous sommes dans une démocratie et chaque député a le droit de faire son travail convenablement. C’est pourquoi je leur laisse la libre appréciation des actes qu’ils posent. En ce qui nous concerne, nous comprenons notre mission et nous allons tout faire pour la remplir comme elle se doit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here