PARTAGER

Abdoul Aziz Guèye a fait face à la presse ce samedi, suite à une énième reprogrammation des matchs du championnat. A cette occasion, il a déploré le fait de devoir jouer «dix matchs en un mois», une situation qu’il considère comme une «sanction». Il soutient avoir «immédiatement écrit à la Ligue Pro avec am­pliation à la Fédération sénégalaise de football» pour montrer «notre indignation et notre désaccord avec ce projet de calendrier», dit M. Guèye. Qui indique que les instances du foot sénégalais restent muettes.
Cependant, les Ouakamois ont «convenu de ne rien faire pour entraver la suite de ce championnat». D’ailleurs, l’Uso compte honorer toutes ses rencontres. Poursuivant son propos, le président des Dauphins de dire que «ce n’est pas normal» que leurs rencontres avec Diambars et Mbour Petite Côte soient programmées à huis clos.
En outre, le sort ne semble pas s’améliorer de sitôt pour l’Us Ouakam qui a reçu Diambars ce dimanche à Toubab Dialaw et à huis clos avec au bout une lourde défaite. «Nous avons fustigé cette attitude de la Ligue Pro à nous programmer hors de nos bases du stade Léopold Senghor dans lequel nous devons recevoir», regrette-t-il.
Et pis, les Dauphins vont devoir se jeter à l’eau tous les trois jours. «On nous a programmés dix matchs en un mois, ce qu’on n’a jamais vu nulle part. Tous les trois jours, notre équipe doit jouer un match de compétition», dixit M. Guèye. «Nous leur avons dit que physiquement l’équipe ne va pas tenir, mais ils ne nous ont même pas répondu.» Il termine par avertir : «Nous allons écrire à la Commission d’éthique et de santé de la Fifa et de la Caf pour montrer notre désaccord et notre désapprobation», a conclu M. Guèye.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here