PARTAGER

Auditionné durant plus de 7 heures, Abdoul Mbaye a remis hier un document d’une centaine de pages avec des références à la Division des investigations criminelles (Dic). L’ancien Premier ministre, qui a contresigné les décrets polémiques sur l’octroi de contrats à Petro Tim, accuse pourtant le régime de Macky Sall d’avoir porté tort aux Sénégalais. «L’objectif, c’est de faire rendre justice par l’éclatement de la vérité, réparer les torts subis par le Peuple du Sénégal. Dans ce cadre, il ne faudra pas faire dans la demi-mesure. Dans ce dossier, il y a des délits d’enrichissement illicite, de faux en écriture publique, de faux en document administratif…», a listé le président de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act).
M. Mbaye appelle toutes les personnes concernées dans cette affaire à répondre de leur délit au profit du Peuple sénégalais. Dans ce sillage, il a accusé les Sociétés Bp et Kosmos d’être de connivence avec Aliou Sall. «Kosmos et Bp étaient au courant de tout, de la fraude. On ne peut pas acheter des permis pétroliers des mains de quelqu’un qui n’y a pas droit. Or, c’est le cas. Ils ont eu pour interlocuteur à un moment ou à un autre Aliou Sall comme représentant des intérêts de Frank Timis. Il y a conflit d’intérêts avec le chef de l’Etat. Ils ne peuvent pas ignorer tout ça. Ce n’est pas possible. Ils sont concernés par les réparations des torts faits au Peuple sénégalais. Nous avons réussi à démontrer cela aux enquêteurs de la Dic», dira-t-il.
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here