PARTAGER

Les élections locales au Sénégal se profilent à nouveau pour début 2020, après leur report par consensus pour ce qui était de la date de leur tenue en décembre 2019. L’on sait qu’en 2014, au niveau de la capitale Dakar, ville névralgique, les Locales précédentes ont été remportées par la coalition Taxawu Dakar, dirigée par Khalifa Sall. Sur les 19 communes d’arrondissement, seule la commune de Yoff a été remportée par la coalition Benno bokk yaakaar. Aussi les deux autres communes qui ont échappé à l’hégémonie de Taxawu Dakar sont les villages léboues de Ngor et de Ouakam. C’est dire que la communauté léboue est très attachée lorsqu’il s’agit de porter les siens à la tête des destinées de leur localité.
Aux élections législatives de 2017, les résultats entre Benno et Taxawu Dakar étaient très serrés, et on penché en faveur de la coalition présidentielle grâce au résultat obtenu à Yoff, avec un écart de 3 500 voix.
Aujourd’hui, les élections locales pointent à l’horizon. Un rendez-vous phare de l’agenda politique, dans un contexte politique qui n’est pas très favorable pour la coalition présidentielle. Du fait d’abord que le président de la République a entamé son dernier mandat. Avec comme conséquence possible qu’il verra certainement des alliés prendre leurs distances afin de mieux préparer les prochaines élections législatives et présidentielle.
Dans un tel contexte, la candidature de Abdoulaye Diouf Sarr, un homme politique loyal vis-à-vis du Président Macky Sall, est la seule solution qui s’offre à la majorité présidentielle pour espérer au moins remporter la ville de Dakar lors des élections locales prochaines.
Loyauté envers le Président, mais également le sens du dialogue avec les populations : tout le monde s’accorde à reconnaître en ADS un homme politique mesuré, courtois et respectueux, un infatigable défenseur du Président Macky Sall, travailleur et compétent.
Ensuite, ADS a une légitimité politique à prétendre diriger Dakar. Non seulement il dispose d’une base politique imprenable, mais son appartenance à la communauté léboue peut constituer pour le Président Macky Sall une réponse à la requête de la communauté léboue par la voix de l’imam de la grande mosquée, doléance confirmée par la récente sortie du Grand Serigne de Dakar Abdoulaye Makhtar Diop, concernant le profil souhaité du prochain maire de Dakar. Quand on se lance à l’assaut de la vieille ville de Dakar, on ne peut le faire sans prendre ancrage sur ses racines historiques, incarnées par les 12 Pinthie lébous.
Au-delà de la communauté léboue, par sa gestion de la commune de Yoff, ADS s’est conquis une bonne image auprès de la population dakaroise. Dakar et Pikine sont déjà contrôlés par des édiles Apr : le grand chelem peut et doit être réussi dans la conurbation dakaroise en faisant de ADS le candidat de la coalition présidentielle pour l’hôtel de ville de Dakar. Avec ADS en tête de liste, c’est avec confiance que le Président Macky Sall et la coalition Benno bokk yaakaar pourront aller à la conquête des suffrages des Dakarois. Il est normal que des ambitions multiples se fassent jour au sein de l’Apr pour prétendre porter l’écharpe vert-or-rouge de maire de Dakar. Toutefois, il sera important que le futur maire de Dakar puisse se prévaloir de la confiance du chef de l’Etat et ait eu à occuper des responsabilités politiques nationales pour être à même de gérer un budget aussi important et des problématiques aussi complexes que celles de la ville de Dakar. En étant ministre de la Santé et de l’action sociale, ADS, déjà maire de Yoff, met en œuvre un pilier important de la politique du Président Macky Sall pour le bien-être des populations. Cela, dans tout le Sénégal, mais aussi à Dakar qui, rappelons-le, concentre un quart de la population du pays. La santé, pour prévenir les grandes pandémies qui menacent les concentrations de population, la santé pour tirer le meilleur de la productivité des citoyens, la santé et l’action sociale pour protéger l’enfance et la jeunesse qui sont l’avenir de la Nation, ce sont là des missions qui ont préparé, sous l’impulsion du chef de l’Etat Macky Sall, ADS à prendre en charge les préoccupations des populations de Dakar, sur la base d’un mandat électif.
Entre enracinement dans sa légitimité historique léboue, sens aigu du service aux populations qu’il aura expérimenté dans ce laboratoire des mutations urbaines qu’est la commune de Yoff, esprit de sacrifice comme ministre de la République et loyauté jamais prise en défaut au Président Macky Sall, ADS est la meilleure des options sur la table pour la coalition Benno bokk yaakaar et son parti chef de file, l’Apr. Sinon, la seule bonne option pour ce qui est de la ville de Dakar. Maire, c’est le mandat des gens qui aiment les gens, disait quelqu’un. ADS prouve tous les jours qu’il aime les gens. Et il en est aimé en retour. Un tel (futur) maire, Dakar le vaut bien.

Djibril BEYE
Economiste
Dage/Pnlt/Msas
Enseignant Ucao en passation des marchés publics et à l’Université de Thiès en Economie et Gestion

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here