PARTAGER

Le Grand Serigne de Dakar ne peut comprendre un allègement des mesures de restriction alors que le coronavirus se propage dans la capitale. Abdoulaye Makhtar Diop appelle l’Etat à faire preuve d’autorité pour faire respecter les mesures de prévention.

Même membre de la majorité présidentielle, Abdoulaye Makh­tar Diop n’est pas en phase avec le président de la République sur l’assouplissement des mesures de restriction pour lutter contre le Covid-19. D’après le Grand Serigne de Dakar, cette décision de «desserrer l’étau» a eu pour effet, de «lâcher les fauves». «En d’autres circonstances, j’aurais proposé le maintien de toutes les mesures de restriction à Dakar et les alléger dans les régions les moins touchées. On ne peut pas nous dire que Dakar est le cluster et laisser les gens au marché, dans la rue. Ce n’est pas possible! Dans les quartiers, c’est comme si on est dans une kermesse. Sortez la nuit à Ouakam, Yoff ou à la Médina, les gens sont dans les rues. Si ça continue, nous allons échouer dans ce combat», a soutenu M. Diop hier lors du lancement du projet And-Aar-Aaru de l’Ong Emad.
Par ailleurs, M. Diop est largement revenu sur le maintien de la fermeture des mosquées à Dakar. «Parmi les gestes barrières, il y a le non rassemblement. Or, la mosquée, 5 fois par jour, et la Grande mosquée, une fois par semaine, constituent quelles que soient les mesures prises, des lieux de rassemblement. Ce n’est ni en contradiction ni en opposition avec la religion», explique le chef supérieur de la collectivité léboue. Il appelle l’Etat «à chaque fois qu’il prend des mesures à trouver les moyens de les assurer».

«Quand la société est désarticulée, la foi n’a plus d’espace d’expression»
Le 5ème vice-président de l’Assemblée nationale en appelle à la responsabilité des Séné­ga­lais. «Les mesures d’allègement prises peuvent être comprises au niveau économique, socioéconomique mais ça s’arrête là. Les activités ludiques entrainant des rassemblements, il faut les arrêter. J’en appelle à la force de l’autorité. Le Président Senghor a dit une sagesse universelle : «Gouverner exige de l’autorité, légiférer exige de la sagesse.» Le problème n’est ni un problème religieux, ni confessionnel encore moins sectaire, c’est un problème de société. Quand la société est désarticulée, désincarnée, la foi n’a plus d’espace d’expression», dit-il. Abdoulaye Makhtar Diop pointe quelques tares de la société sénégalaise : «Le plus grand tort qu’on a porté aux Sénégalais, c’est dire que c’est un peuple intelligent. On a la paresse d’apprendre, on n’écoute pas les sages… Chacun pense qu’il est le centre de la connaissance et du savoir. Il faut rompre cela.»

7 Commentaires

  1. Le peuple sénégalais est maintenant placé devant ses responsabilités.Le grand défi à relever est le suivant: Concilier l’économie et la protection sanitaire. A bon entendeur, Salut….

  2. Bj,je partage les paroles de sagesse de Serigne Diop,une grande partie de la population n-est tjrs pas consciente de la gravité de cette pandémie. Déjà qu’ il paralyse le monde actuel avec un record de décès. Les autorités devraient prendront les responsabilités en mains et imposés un confinement pour la sécurité d-un peuple en entier ,on ne peut être plus fort que la raison de l-état ou sinon nous vivrons une anarchie avec des conséquences désastreuses. Le monde appelle l-Afrique aprendre et à faire dès aujourd’hui très attention. Nous avons au départ, pris une marche très efficace, et le monde nous a applaudi, aujourd’hui ,on baisse les bras au moment le plus critique. Les chiffres augmentent et à ce rythme ,celà risque d-exploser. Une question s.v.p,êtes vous prêt à subir? Si oui,donc le malheur s-abattra sur nous tous ,seulement parce que telles personnes, tels marabouts,tels politiciens font la pressions et ne raccontes que des futilités pour leurs intérêts propres. Même le coran est contre ceux qui mettent la vie en danger de tout être humain, alors ne nous parler pas d-un droit . Je demanderai personnellement par ce message, à mon Président, d-être fermecomme il l-a été dans ses décisions pour le bien-être de toute notre population, musulmans -chrétiens etc. Il faut être ferme et ne pas écouter ses inconscients pour leurs intérêts propres. Merci

  3. Salam. Le point de vue du grand Serigne de Dakar est pertinent. Il joue pleinement sa partition. La communauté qu’il dirige doit participer à la sensibilisation des populations sur cette pandémie. Il a raison. Le sénégalais a un égo surdimensionné. Il doit se ressaisir et comprendre que la Covid-19 n’a pas d’amis.Rn outre, elle ne fait pas la différence entre un nanti et un pauvre. Qu’Allah protège le Sénégal.

  4. Merci Mr le Ministre , le Républicain , l’homme d’état et enfin Grand Serigne de Ndakarou
    vous n’avez ^lus le droit de vous taire et l’heure de rectifier la « jeunesse » aux commandes a sonné depuis belle lurette Mr le Maire
    votre hauteur d’esprit et surtout indépendance est plus que nécessaire au pays
    les derniers mohicans ont la lourde tache de ne pas laisser sounou GAAL
    A la prochaine Chef supérieure de la collectivité LEBOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here