PARTAGER

Par Alioune Badara NDIAYE
Correspondant

Venu représenter le ministre de la Femme, de la famille et du genre, Saly Diop Dieng, à une exposition organisée par le groupement And sukhali jiguène de Rufisque-Est, Abdoulaye Seck, administrateur du Fonds de promotion de l’entreprenariat féminin, a positivement apprécié les avancées notées dans ce secteur et portant l’empreinte du Président Macky Sall. «Le président de la République est en train d’impulser une nouvelle dynamique pour l’entreprenariat féminin», a-t-il soutenu, faisant savoir à ce titre que pour 2018, décrétée année sociale par le chef de l’Etat, «il a été créé une Délégation pour l’entreprenariat féminin et des jeunes filles avec un budget de 30 milliards de francs». «On va aussi vers l’organisation d’un forum sur l’entreprenariat féminin pour dégager de nouvelles orientations, de nouvelles perspectives pour cette cible qui est le poumon de l’économie sénégalaise», a encore informé M. Seck. Loin de s’en arrêter là, il a aussi fait part, outre la délégation avec ses 30 milliards de francs Cfa, d’un autre «budget assez costaud pour les fonds et les structures d’appui à l’entreprenariat féminin». Cette volonté de l’Etat répond à l’entrain des femmes qui, à la base, ont investi le terrain pour créer de la valeur ajoutée. «Les femmes sont très dynamiques et entreprenantes. Il faut juste canaliser cette énergie et les accompagner», a plaidé M. Seck, relevant au nombre des mesures d’accompagnement «le renforcement de tout ce qui est service non financier». «2018 sera une année sociale ou ne la sera pas», a fait prévaloir pour sa part Maguette Ndoye, s’adressant aux femmes du groupement And sukhali jiguène se livrant à la transformation des produits locaux. A ce titre, elle les a exhortées à monter des projets solides et réalisables en vue de bénéficier de l’accompagnement de la délégation pour l’entreprenariat féminin.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here