PARTAGER

Le nouveau ministre de l’Urbanisme, de l’hygiène publi­que et du logement, Abdoulaye Sow, par ailleurs deuxième vice-président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), a déclaré à l’Aps que ses nouvelles charges gouvernementales ne sauraient engendrer «une quelconque rupture avec le football» de sa part. «Non, il ne saurait être question d’une rupture quelconque avec le football», a répondu le président de la Ligue de football amateur, interrogé sur le cumul de ses nouvelles fonctions avec ses responsabilités de vice-président de la Fsf.
Il admet toutefois que, concernant la Ligue régionale de football de Kaffrine (centre) dont il est le président, la question de son niveau d’implication pourrait se poser. Mais «seul l’avenir nous le dira», a ajouté M. Sow. L’ex-directeur général du Centre des œuvres universitaires de Dakar considère que sa nomination dans le nouveau gouvernement relève de «l’expression de la volonté divine». «Je la perçois comme l’expression de la volonté divine. Elle est aussi une autre expression de la confiance du président de la République Macky Sall», a dit M. Sow dans un entretien téléphonique. Il dit prier «Allah de l’aider à pouvoir être à la hauteur de ses attentes, à la satisfaction du Peuple sénégalais».
Se réjouissant de la solidarité exprimée et des vœux de succès formulés à son égard par le monde du sport en général, et du football surtout, après sa nomination, le vice-président de la Fsf n’envisage toutefois pas de rompre avec le milieu footballistique, en dépit de ses nouvelles fonctions.
Abdoulaye Sow fait partie des 33 ministres et quatre secrétaires d’Etat du nouveau gouvernement dont la composition a été dévoilée dimanche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here