PARTAGER

Hier, la prévenue Nafissatou Kâ a été condamnée à 6 mois de prison assortis du sursis pour le délit d’abus de confiance portant sur des bijoux d’une valeur de 22 millions de francs Cfa. Son co-prévenu, Jean Luc Coly, poursuivi pour complicité, a été relaxé.

Une histoire de bijoux d’une valeur de 22 millions de francs Cfa. Cette affaire d’abus de confiance a fait hier l’objet de débat d’audience devant le juge statuant en matière de flagrant délit. La prévenue Nafisssatou Kâ a déclaré que ces objets de valeur qui lui ont été confiés par Dame Katouch Niass ont été volés. «Je suis sûre et certaine qu’il y a eu vol. Jean Luc Coly est de bonne foi», a insisté la mise en cause, répondant au juge qui estimait que «c’est trop facile de dire que j’ai été victime de vol». En effet, la mise en cause a reçu des bijoux de sa désormais ex-collaboratrice établie à Londres, en Angleterre. Le but était de les remodeler. Mais les bagages ont été volés après le cambriolage du véhicule de son co-prévenu. En tout cas, c’est la thèse servie au Tribunal.
A la barre, le sieur Jean Luc Coly a retracé le film. D’après lui, sa voiture qui contenait les bijoux était tombée en panne vers la Cité Imbécile, à hauteur de l’autoroute. Il s’était alors rendu à la station la plus proche pour se ravitailler en essence avant de revenir sur les lieux.
Il a soutenu que cela n’a pas suffi pour redémarrer le moteur. Du coup, dit-il, il était obligé d’abandonner le véhicule sous la surveillance d’un vieux jardinier, Ousmane Ndiaye. Et il a déclaré que le lendemain, il a été surpris de constater que la radio, la batterie, la roue de secours, les cartons ont été emportés par des supposés malfrats. «Ce que vous dites n’est pas possible. Quand vous verrouillez et que vous enlevez la batterie, tout le reste est verrouillé», coupe net l’un des assesseurs.
Le prévenu dit avoir laissé la voiture sur place à cause des assurances du jardinier qui avait indiqué que la police faisait des rondes sur cet axe. «Je savais qu’il y avait des bijoux, mais je ne connaissais pas leur valeur. C’est des bijoux de réparation», dit-il.
Pour l’avocat de la partie civile, la valeur de la marchandise est de 19 millions de francs Cfa, plus 3 millions de francs Cfa destinés à la réparation, soit un total de 22 millions de francs Cfa. Pour l’avocat, rien ne prouve ce vol annoncé. «Le Parquet aurait pu poursuivre pour le délit d’association de malfaiteurs. Ils ont dit qu’ils ont l’habitude de travailler ensemble. Donc, ils ont l’habitude d’escroquer ensemble», a plaidé l’avocat qui a réclamé la somme de 30 millions de francs Cfa en guise de dommages et intérêts pour toutes causes et préjudices subis par sa cliente.
Dans son réquisitoire, le procureur a laissé entendre que «les faits sont simples. Les bijoux confiés n’ont pas été restitués malgré la mise en demeure. Donc le délit d’abus de confiance est constitué. Il a participé à la dissipation des objets. Pour ce qui est du fait justificatif allégué, la preuve doit être rapportée». Pour conclure, le maître des poursuites a retenu que le fait justificatif n’est pas prouvé, donc le délit d’abus de confiance est constant. Et pour la répression, il a requis une peine de 6 mois de prison assortis du sursis.
«Vous avez en face de vous des prévenus manifestement de bonne foi. Si ces personnes doivent être condamnées, je vous assure, c’est des innocents qui vont l’être», a tenté de convaincre Me Abdoulaye Tall de la défense. Il a par ailleurs affirmé que ses clients ont porté plainte après le vol. Il a aussi contesté le montant avancé par la plaignante. La prévenue a, elle, parlé de 2 millions pendant que le témoin, Oumar Thiam, bijoutier, a estimé les biens de la partie civile à 1,5 million de francs Cfa. Ainsi, l’avocat a plaidé la relaxe pure et simple de ses clients.
Nafissatou Kâ a été reconnue coupable. Elle a été condamnée à 6 mois de prison avec sursis. Elle doit allouer à Dame Katouch Niass la somme de 10 millions de francs. Quant à Jean Luc Coly, il a été relaxé.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here