PARTAGER

Les Sénégalais n’ont pas fini de s’émouvoir sur les nombreux cas d’accident de la circulation qui ont occasionné l’année dernière, 520 pertes en vie humaine, qu’un autre accident d’une rare violence s’est produit hier, à hauteur du village de Ndia, situé à 5 km de la commune Ngaye Mékhé dans le département de Tivaouane. Le bilan fait état de deux morts et cinq blessés dont trois dans un état grave. A l’origine du drame, un choc entre une voiture de marque Citroën et un taxi-bagages, communément ap­pelé «400 mbar», qui transportait deux chevaux, qui ont aussi perdu la vie, et des passagers venant du marché de Touba Toul. Un choc dont les causes restent encore à déterminer, qui a fait deux morts sur le coup : le conducteur du taxi «400 mbar» et son père, qui était assis à côté de lui. Aussi 5 blessés dont 3 dans un état grave ont été aussi dénombrés. Lesquels blessés étaient des passagers de la voiture Citroën. Le conducteur dudit véhicule s’en est sorti avec des fractures sur les deux jambes, une dame grièvement blessée ainsi qu’une fillette, avec des fractures sur le corps, ont été aussi dénombrées parmi les blessés.
Un axe accidentogène, selon les populations du village de Ndia et environs, qui indiquent que les conducteurs des véhicules de transport roulent à vive allure. Une véritable insécurité routière, selon eux, qui doit pousser les services compétents à prendre les dispositions nécessaires pour éviter les nombreux accidents mortels sur cette route. Les sapeurs-pompiers alertés ont acheminé les blessés à l’hôpital de Ngaye Mékhé avant de déposer les corps des victimes à la morgue de l’hôpital El Hadji Abdou Aziz Sy «Dabakh» de Tivaouane.
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here