PARTAGER

Chef religieux «Baay Fall» et membre de la communauté mouride, Chérif Abdourahmane Fall Tilala, est décédé hier des suites d’un accident de la circulation, sur l’autoroute Ila Touba, à hauteur de Khombole.. L’épouse du guide religieux et son chambellan sont aussi morts sur le coup. Trois autres blessés ont été aussi dénombrés dont l’un dans un état grave.

Le guide religieux Chérif Abdourahmane Fall Tilala a été victime, hier mercredi 4 mars 2020, d’un accident tragique sur l’autoroute Ila Touba, à hauteur de Khombole. Le véhicule du chef religieux des «Baay Fall» et membre de la communauté mouride, immatriculé DK 1084 BB, qui se rendait au Magal de Porokhane, vers 13h, a fait plusieurs tonneaux, avant de finir sa course dans le décor. Bilan : trois morts sur le coup dont le marabout, son épouse Adja Fatou Gaye et son chambellan Bou Faye. Trois autres blessés ont été aussi dénombrés dont l’un dans un état grave.
Une lourde perte qui a plongé toute la communauté mouride dans le deuil mais également la communauté nationale des maures du Sénégal dont il était le guide religieux. Très dévoué à la cause mouride, Chérif Abdou­rahmane Tilala a commencé à prêcher sur la forte personnalité de Mame Cheikh Ibra Fall dans les années 80 en Côte d’ivoire, sous l’aile protectrice de Serigne Mourtada Mbacké, fils de Serigne Khadimou Khadim. Chérif avait alors sillonné le pays de Houphouët avant de rentrer au Sénégal et de commencer à célébrer chaque vingtième jour du mois de Ramadan à Niarry Tally, à Dakar, la rencontre entre Mame Cheikh Ibra Fall et Serigne Touba.
Chérif Abdourahmane Fall Tilala était aussi fréquent à Thiès où il venait souvent présider, à titre de président d’honneur, des journées culturelles de la communauté maure de Thiès, des veillées culturelles qui sont des rencontres d’échanges et de partage avec ladite communauté.
Rappelons que la route Khombole-Thiès, un axe accidentogène, a emporté, le 9 février dernier, Mamadou Ma­mour Mbacké, du nom de ce Mbacké-Mbacké dont le véhicule avait fait plusieurs tonneaux après l’éclatement de l’un des pneus.
Les populations environnantes, qui ont à maintes reprises dénoncé «l’indiscipline des chauffeurs» qui roulent à vive allure sur l’axe, interpellent les autorités de ce qu’elles appellent «une véritable insécurité routière», qui nécessite des dispositions pour éviter les nombreux accidents mortels sur cet axe. Les sapeurs-pompiers alertés ont acheminé les corps des victimes à l’hôpital régional de Thiès El Hadji Sakhir Ndiéguène de Thiès de même que les blessés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here