PARTAGER

L’horreur a frappé hier matin la Cité du Rail. Le Petit train de banlieue a complètement écrabouillé une jeune fille de 15 ans. Un drame qui repose encore la lancinante question des dangers sur les passages à niveau.

Deux semaines seulement après la clôture d’une campagne de sensibilisation sur les dangers du train, organisée par la mairie de la ville de Thiès en partenariat avec la société minière Grande côte opérations (Gco), un drame d’une rare violence s’est produit hier matin aux environs de 7h du matin sur le passage à niveau du marché Sahm. Une jeune fille répondant au nom de A. Guèye, âgée de 15 ans, a été complètement écrabouillée par le Petit train de Banlieue (Ptb) en partance pour Dakar. La victime habitait au quartier Mbambara. Elle était allée s’approvisionner en légumes au marché. Mais voulant traverser le passage à niveau avant que le train n’arrive, elle a malheureusement trébuché. C’est ainsi qu’elle est tombée et avant de se relever, le train de 7h l’a heurtée puis broyée. Son corps déchiqueté a été recouvert par des morceaux de sacs avant l’arrivée des sapeurs-pompiers de la 21e compagnie de Thiès. Lesquels ont déposé le corps à la morgue du centre hospitalier Amadou Sakhir Ndiéguène de Thiès. A. Guèye a été inhumée hier à Touba.
Selon des témoins, le train a plusieurs fois sifflé, mais la femme était paniquée. «On a voulu l’aider, mais c’était trop tard. On ne pouvait absolument rien faire pour elle.» Ces té­moins demandent ainsi aux autorités locales de la ville de Thiès de régler le problème du passage à niveau du marché Sahm, sis au rond-point Diakhao, très fréquenté par les populations.
Aux autorités du chemin de fer, ils leur demandent de refaire les signalisations qui font défaut. En effet, le passage à niveau du marché Sahm est un sérieux problème de sécurité publique. Pour cause, les populations passent tout leur temps à squatter les emprises ferroviaires qu’elles occupent de façon anarchique pour leurs commerces. Un passage à niveau littéralement trans­formé en marché aux poissons  avec des étales jusque sur la voie ferrée depuis le déguerpissement du marché Sahm. Une situation qu’il urge de corriger et qui mérite une synergie des efforts de tous les opérateurs ferroviaires pour éradiquer ce danger public qui prend de plus en plus de l’ampleur. Surtout quand on sait que plus de 44 accidents ont été enregistrés sur l’axe  Dakar-Thiès entre 2015-2016 sur lesdits passages à niveau. Sans compter 14 autres incidents soulignés par la Gco sur le tronçon ferroviaire Dakar-Mékhé. Des chiffres fournis lors de la 8e édition de la Journée internationale de prise de conscience des dangers des passages à niveau célébrée en juin 2016 à Thiès.
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here