PARTAGER

Les parties prenantes au dialogue politique ont trouvé un compromis hier sur le destinataire du rapport final. «Le code de conduite a été adopté. L’article 8 qui constituait le blocage a été levé. La majorité a accepté la proposition de la commission cellulaire. Nous avions fait une formulation déposée auprès du chef de l’Etat par le biais des autorités compétentes en la matière. On ne se fait pas de fixation. En tout cas, c’est le Président qui sera le destinataire final du rapport», assure Cheikh Sarr, coordonnateur du pôle de la majorité. Le plénipotentiaire de la pôle des non-alignés d’ajouter : «Nous sommes tombés d’accord sur une formule qui a été proposée par la Com­mission cellulaire qui indique qu’à la fin des travaux, la commission prendra les dispositions utiles pour faire parvenir au président de la République le rapport final validé.»
Les différents pôles vont désormais commencer les discussions sur les termes de référence. «On a demandé à chaque entité (majorité, opposition et non alignés) d’envoyer ses termes de référence. On va mettre dans l’avant-projet des termes, les différentes propositions. Ainsi, on aura un document source qui sera utilisé mardi prochain, pour discuter du fond. Cela nous permettra de définir les thématiques sur lesquelles nous allons discuter», a dit Cheikh Sarr. Déthié Faye, lui, souligne l’urgence d’avancer puisque les Locales se pointent à l’horizon. Mardi prochain sera le moment «crucial» de discuter sur les termes de référence. «C’est ce qui fait que c’est la mère des batailles parce que tous les points, objets de dissension entre acteurs politiques vont être abordés pour que nous ayons le maximum de consensus», a-t-il dit.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here