PARTAGER

Quelques jours après la signature des accords entre l’Etat et les syndicats d’enseignants, la stabilité dans le secteur de l’éducation et le suivi permanent de la mise en œuvre des décisions des assises de l’éducation et de la formation ont occupé la communication présidentielle. Hier, en effet, lors de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres, le Président Sall s’est félicité «des accords conclus entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants». Aussi, demande-t-il au gouvernement «de prendre toutes les dispositions pour l’application effective, dans les délais indiqués, de sa décision portant sur des mesures exceptionnelles d’augmentation de 40 000 F Cfa de l’indemnité de logement allouée aux enseignants qui sera portée à 100 000 F Cfa en 2020».
Toujours dans ce domaine, le chef de l’Etat a invité le gouvernement à «asseoir la stabilité durable du secteur de l’éducation par un suivi rigoureux de la mise en œuvre des recommandations et décisions des Assises nationales sur l’éducation et la formation, dans le but de consolider, dans le consensus et dans l’esprit de la vision d’un Sénégal émergent, ‘’l’Ecole du futur’’, une véritable Ecole de la réussite et de l’excellence».
Le monde du travail de manière générale ne laisse pas non plus indifférent le chef de l’Etat. Le chef de l’Etat a demandé au gouvernement «de veiller sans relâche au renforcement du bien-être des travailleurs dans un esprit de dialogue constructif pour améliorer durablement la productivité et la compétitivité de l’Economie nationale».
Macky Sall a aussi rappelé au gouvernement la nécessité «de consolider en permanence le partenariat entre l’Etat, les syndicats et le patronat, base essentielle du nouveau contrat social qui sous-tend la matérialisation effective, dans tous les secteurs d’activités, de sa vision d’un Sénégal émergent au service de toutes les populations».
A propos du «renforcement de la politique de désenclavement interne et externe du Sénégal», Macky Sall s’est réjoui «du lancement du programme ‘’Zéro Bac’’ pour accélérer le désenclavement de l’île à Morphil et la valorisation des potentialités agro-industrielles de la Vallée du Fleuve Sénégal».
Dans le même sillage, Macky Sall veut que le gouvernement prenne «toutes les dispositions requises, en vue de finaliser le processus de réhabilitation des ponts de Tobor et d’Emile Badiane à Ziguinchor, l’exécution des travaux de la boucle du Boudié ainsi que ceux du pont sur le Fleuve Gambie, dont l’achèvement est prévu en décembre 2018». Il appelle aussi le gouvernement «à veiller à l’accomplissement de toutes les diligences nécessaires, à la réalisation, dans les délais contractuels, du pont de Rosso en accord avec la partie mauritanienne».
Revenant sur le projet «Navigation de l’Omvs», le président de la République exhorte le gouvernement à prendre les mesures appropriées pour le déploiement rapide dudit projet «avec les réalisations, au Sénégal, du port fluviomaritime de Saint-Louis et des escales de Richard Toll, Dagana, de Podor, Cas-Cas, Matam, et Bakel».
mdiatta@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here