PARTAGER

Aliou Cissé a ravi la vedette à Sadio Mané et Cie ce samedi à leur arrivée à l’aéroport après leur brillante qualification au Mondial Russie 2018. Le sélectionneur des Lions a été en effet triomphalement accueilli par un public déchaîné.

Les Lions sont rentrés à Dakar ce samedi d’Afrique du Sud où ils ont décroché une deuxième qualification à une Coupe du monde. Accusant un retard d’une heure après avoir fait escale à Lomé, l’avion des joueurs de l’Equipe nationale du Sénégal a foulé le tarmac de l’aéroport à 17 heures 30 minutes. Après avoir attendu plusieurs heures, les fans peuvent afin communier avec les héros de Polokwane. C’est Kara Mbodji qui s’affiche le premier, casquette visé sur la tête. Tirant sa valise, le défenseur d’An­derlecht distribue des sourires à des supporters vêtus des couleurs nationales et des drapelets à bout de bras. Les autres jou­eurs de l’équipe, un peu éprouvés par le long voyage, sortent de l’aéroport pour rejoindre le bus en direction de Dakar.
Il faut noter que Aliou Cissé a été la star du jour. Le sélectionneur des Lions a réussi à voler la vedette à ses joueurs-vedettes, comme Sadio Mané, Diafra Sakho et Cie. Rendu célèbre par son nouveau statut de premier technicien sénégalais à participer à deux Coupe du monde, comme joueur et entraîneur, l’ancien capitaine des Lions a été porté comme un trophée de guerre dès sa descente par le 12e gaïndé et particulièrement les supporters d’«Allez Casa». Ces derniers l’ont porté en triomphe et lui ont dédié une chanson où son nom revenait sans cesse.
Les dreadlocks au vent, le coach des Lions, sûrement surpris par un tel accueil, perd ses lunettes avant de les retrouver dans la mêlée. Les journalistes trouvent du mal à mettre la main sur lui pour lui soutirer quelques mots. Le père de Aliou Cissé, qui a tenu à faire le déplacement, l’a félicité dans le hall de l’aéroport Léopold Senghor.

Khadim Ndiaye ovationné
Eclipsés par leur entraîneur, certains joueurs ont trouvé les moyens de s’attirer la sympathie des supporters, à l’image de Khadim Ndiaye. Réussissant à garder inviolé ses cages, comme contre le Cap Vert, le gardien des Lions voit son nom scandé par des fans à l’autre bout de l’aéroport. Avant de s’offrir un bain de foule.
Après, direction l’hôtel Fleurs de Lys où ils ont déposé leurs bagages avant de bénéficier d’un quartier libre jusqu’à ce dimanche où ils ont retrouvé la pelouse de Senghor pour leur première séance cet après-midi.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here