PARTAGER
Moustapha Cissé Lô, président de la Ccia/rd.

La guéguerre entre Moustapha Cissé Lô et Farba Ngom va se prolonger devant les Tribunaux. Le premier compte servir une sommation interpellative dès aujourd’hui à son camarade de parti qui a affirmé lui avoir offert des bœufs et des enveloppes d’argent.

Moustapha Cissé Lô ne lâche pas Farba Ngom. Hier, il a organisé un point de presse pour porter la réplique à son camarade de parti qui a affirmé devant la presse lui avoir offert 12 bœufs et remis des enveloppes d’argent. Le vice-président de l’Assemblée nationale qualifie le maire des Agnam de «menteur». «Il ne m’a jamais donné dix bœufs. En 2012, il m’a amené 2 bœufs par le biais de Fouta qui est à l’abattoir de Pikine pour participer aux thiants que j’organise annuellement. Le thiant a commencé en 2005. Pendant cette période, je ne pense pas que Farba pouvait même avoir un mouton. Je n’ai pas reçu quelque chose de Farba. Et depuis 2012, il a arrêté. Il n’a jamais plus rien envoyé. Cette année, j’ai envoyé plus de 50 bœufs que j’ai distribués un peu partout. D’ailleurs, il n’avait pas à le dire, même s’il l’avait fait, mais il ne l’a pas fait. Ce sont des mensonges et il ne peut pas apporter des preuves qu’il m’a donné dix bœufs», défie-t-il. Cissé Lô nie également avoir reçu des mains de Farba Ngom des enveloppes d’argent. «Il a aussi parlé des enveloppes qu’il me donnait. Je n’ai jamais reçu un sou. Ce sont des mensonges encore», insiste-t-il. Voilà pourquoi il a annoncé une sommation interpellative contre Farba Ngom dès aujourd’hui pour qu’il confirme ou infirme ses accusations. Le président du Parlement de la Cedeao exigerait aussi à ce qu’il lui dise les montants contenus dans ces enveloppes et ce à quoi ils étaient destinés.
Mais en attendant, Moustapha Cissé Lô dégaine contre son accusateur. «Farba Ngom a construit une maison estimée à plus d’un milliard de francs. Il serait aussi en train de blanchir de l’argent en traversant la frontière avec des centaines de millions de francs. S’il n’arrête pas de s’attaquer à moi, je reviendrai pour dire autre chose», menace-t-il.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here