PARTAGER

Selon le ministère de l’Education nationale, les accusations de la Fédération des syndicats d’enseignants (Feder) sur les marchés de gré à gré sont infondées. La Cellule de passation des marchés dudit ministère qui a apporté des précisions soutient que ce sont des «calomnies».

Les accusations de la Feder sur les «marchés de gré à gré pour l’acquisition de manuels scolaires de la 1ère étape et pour les travaux de réhabilitation de la Maison d’éducation Mariama Ba de Gorée et du Lycée Ameth Fall de Saint-Louis, mentionnés dans le dernier rapport de l’Armp», sont des calomnies. C’est la réponse apportée par le ministère de l’Education nationale dans un communiqué signé par le coordonnateur de sa Cellule de passation des marchés. Mamadou Fall qui répond ainsi au coordonnateur de la Feder, Dame Mbodj, qui avait dit qu’il va «mettre à nu ce scandale financier qui ne restera pas impuni», informe qu’aucun «des marchés cités n’est mentionné dans le dernier rapport 2016 de l’Armp». De même, il soutient qu’aucun «des marchés cités n’a été passé de gré à gré ou par entente directe». Ainsi dans son document, le coordonnateur de ladite cellule précise que «le marché d’acquisition de manuels scolaires de la 1ère étape du curriculum en approche par les compétences a été conclu à l’issue d’une procédure d’appel d’offres international dont l’avis a été publié dans le journal Le Soleil n° 12898 du 27 mai 2013, suite à l’avis de non-objection n° 002326/Mef­/Dcmp/Bcs/36 du 03 mai 2013 de la direction centrale des Marchés (…)». Selon M. Fall, «six maisons d’édition avaient participé à cet appel d’offres international et deux ont été finalement attributaires des deux lots à l’issue d’un processus d’évaluation des offres long, transparent et ouvert aux représentants des inspections d’académie bénéficiaires des manuels, processus validé par la décision nº 039/14/Armp/Crd du 12 février 2014 du comité de règlement des différends de l’Armp».
S’agissant des deux marchés de réhabilitation de la Maison d’éducation Mariama Ba de Gorée et du Lycée Ameth Fall de Saint-Louis, le coordonnateur de la Cellule de passation des marchés du ministère de l’Education nationale informe qu’ils «ont été passés à l’issue d’une procédure d’appel d’offres national n° 03/Fti/2013 dont l’avis a été publié dans le journal Le Soleil des samedi 14 et dimanche 15 décembre 2013». M. Fall souligne que c’est «suite à l’avis de non-objection de la direction centrale des Marchés publics n° 006627/Mef/Dcmp/54 du 10 décembre 2013 sur le dossier d’appel d’offres qu’il a enregistré la participation de dix-huit (18) entreprises». Tout comme les autres marchés, il informe que «la décision d’attribution du lot 1 relatif à la Maison d’éducation Mariama Ba de Gorée a reçu l’avis de non-objection de la direction centrale des Marchés publics sous le numéro 01254/Mef/Dcmp­/Dcv/28 en date du 13 mars 2014». «La décision d’attribution du lot 2 concernant le Lycée Ameth Fall a reçu l’avis de non-objection de la direction centrale des Marchés publics sous le numéro 01460/Mef/Dcmp/Dcv/28 en date du 21 mars 2014», a-t-il fait savoir.
Avec ce communiqué, le ministère de l’Education dément le coordonnateur de la Feder qui, lors d’une conférence de presse tenue la semaine dernière, avait décrié sa gestion, notamment en ce qui concerne les marchés. La Feder avait même annoncé qu’elle va saisir l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac).
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here