PARTAGER

Paul Put n’est pas le seul à avoir été condamné dans l’affaire de corruption en Guinée. Amadou Diaby, premier vice-président de la Fédération guinéenne de football, a également été condamné pour corruption par la Commission d’éthique de l’instance. L’ex-adjoint de Antonio Souaré est interdit d’exercer toute activité relative au football au niveau national pendant 7 ans dont 5 fermes et au paiement d’une amende de 25 000 euros. Amadou Diaby est accusé de «racket» par Paul Put. Il est mis en cause pour «son rôle dans la perception d’une commission de 10% sur le salaire» du sélectionneur, selon la Fédération guinéenne de football. Faux, ont indiqué les avocats de l’accusé samedi devant la presse, estimant qu’ «aucune preuve n’existe» contre leur client. Ils expriment par ailleurs leur étonnement face à la décision du Comité d’éthique qu’ils qualifient de «tract» qui condamne Amadou Diaby «sans être jugé». Selon eux, Amadou Diaby a été suspendu sans être entendu juste sur «une simple dénonciation» de Paul Put.

Africatopsports

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here