PARTAGER

Ibrahima Ly aura largement le temps de parfaire son niveau en Arabe et maitriser le coran, si le juge Samba Kane tranche en faveur du ministère public. La prison à perpétuité avec travaux forcés, c’est ce que demande Aly Ciré Ndiaye, procureur de la République.

Accusé d’association de malfaiteur en vue de commettre un acte terroriste, d’apologie du terrorisme, et d’actes de terrorisme, Ibrahima Ly est un citoyen Franco-sénégalais. Il a été rapatrié de la Turquie le 28 mars 2015. Il venait de boucler plus de 3 mois en Syrie. Selon ses propos, il avait l’objectif d’étudier le coran et parfaire son niveau d’Arabe.

Ibrahima Ly a été arrêté à Mbour par la Division des investigations criminelles (Dic). Qui a reçu une vidéo ou Ibrahima Ly, accompagné par 2 personnes, faisait l’apologie du terrorisme et appeler à tuer les mécréants qui ont critiqué le prophète.

Une perquisition à son domicile a permis de trouver un passeport Français et Sénégalais, de l’argent et des téléphones portables. Il plaide non coupable. Il fonde son argumentaire sur le fait qu’il voulait apprendre l’Arabe et le coran. Choisissant la «facilité», il entreprend de se rendre en Syrie sur les conseils de Abou Khadija Diakhaté, un Franco-malien qu’il a connu à Trappes, une banlieue parisienne. C’est par la route qu’ils rallient Raqqa. Une fois sur place, Ibrahima Ly, d’après ses dires, se fait abandonner par Abdou Khadija Diakhaté. Sachant alors qu’il ne peut atteindre son objectif, il décide de «jouer un rôle» pour quitter la Syrie. Il est aperçu dans une vidéo, kalachnikov en main, incitant à la violence avec le drapeau de l’Etat islamique en fond.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here