PARTAGER

«Pour chaque bureau de vote, notamment aux Parcelles Assainies, les ordres de mission varient entre 5 et 10.» C’est la réponse du Secrétariat exécutif permanent (Sep) de Bby sur les accusations de Mts d’avoir fait voter «7 500 personnes avec des ordres de mission».  Mor Ngom pense qu’«on ne peut plus faire certaines pratiques au Sénégal».

La guerre des chiffres continue dans le département de Dakar. Selon Manko taxawu senegaal (Mts), «7 500 ordres de mission ont servi à des personnes inscrites ailleurs que dans le département». «C’est archi faux», rétor­que Benno bokk yaakaar (Bby). «Pour chaque bureau de vote, notamment aux Parcelles Assai­nies, les ordres de mission varient entre 5 et 10», a rectifié Zahra Iyane Thiam hier, lors de la conférence de presse du Secrétariat exécutif permanent (Sep) de Bby. Elle ajoute : «Mts a l’habitude de donner des chiffres. Depuis le début du décompte des votes, c’est chaque jour son chiffre. Les ordres de mission sont inscrits dans les procès-verbaux (Pv). Interro­gez-les pour voir s’il y a 7 500 votants avec des ordres de mission dans la région de Dakar. Il n’y a pas meilleures preuves que les Pv.» Ce que Barthélemy Dias avait contesté en brandissant à la 2Stv des Pv où il n’est mentionné aucun ordre de mission. En tout état de cause, elle rappelle que «Bby a gagné 12 des 19 communes du département de Dakar dans la bonne foi à travers les urnes», soulignant qu’en 2019, Bby raflera les 7 autres gagnées par Mts. Interpellée sur les listes électorales qu’auraient reçues les leaders de Mts et qui ne seraient pas conformes avec celles de la Cena, Zahra Iyane Thiam botte en touche. «C’est facile de le dire. Qu’ils nous apportent la preuve ! Je peux me lever et tenir des propos du genre», a-t-elle répondu.

«(Idy) a perdu Thiès, mais préfère parler de fraude à Dakar»
Le coordonnateur du Sep de Bby se veut clair : «On ne peut plus faire certaines pratiques au Sénégal. Les journalistes sont presque dans chaque bureau de vote. Et donc, il est impossible de truquer des élections.» Mor Ngom a par ailleurs répondu aux partisans du maire de Dakar actuellement en prison. «Vou­loir entacher la victoire de Bby par un quelconque emprisonnement, c’est ne pas respecter les Sénégalais qui sont sortis en masse pour aller voter et donner une victoire à une coalition. Ils ont décidé, on doit les remercier et les féliciter. Lors du référendum, ce soi-disant emprisonné était là, mais cela n’a pas empêché la victoire de Bby. Cette tendance s’est confirmée», a-t-il argumenté. Avant de tirer sur Wade et Idy sans les nommer : «Le doyen d’âge (Wade) est venu donner main forte, mais cela n’a servi en rien. Partout, Bby a fait une razzia. Il (Idy) a perdu son département, mais il préfère parler de fraude à Dakar. Il a été au pouvoir, mais on ne voit pas de traces de ses réalisations. Aujourd’hui, il est derrière une personne qui n’est connue qu’à Dakar. Le Peuple veut un dirigeant qui se soucie de l’intérêt général. Le Sénégal ne se limite pas qu’à Dakar ou Thiès», a lancé Mor Ngom.
mgaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here