PARTAGER

La Dirpa a jugé nécessaire de communiquer sur la prise en charge médicale et sociale du soldat de 1er classe Cheikh Ndiaye. Dans l’émission Xalass sur la Rfm d’hier, le soldat lui-même a parlé des difficultés auxquelles il fait face. Dans son document, la Dirpa informe que Cheikh Ndiaye, qui était membre du 3ème détachement sénégalais de la Minusma, «s’est blessé le 16 octobre 2019 à Mopti suite à un incident regrettable». Le communiqué précise que M. Ndiaye «a contracté sa blessure lors d’une activité religieuse et non durant une action de combat». Selon les auteurs du document, il a été évacué à l’hôpital Principal de Dakar et il a été diagnostiqué comme atteint de «tétraplégie par traumatisme du rachis cervical, une affection entraînant une paralysie définitive des quatre membres».
Poursuivant ses explications, le service communication de l’Armée soutient qu’après quatre mois de traitement, Cheikh Ndiaye «a été remis à sa famille pour un traitement à domicile». D’après la Dirpa, «pour faciliter les soins, un lit médicalisé électrique lui a été remis, depuis il bénéficie d’un soutien constant et d’un accompagnement de la Direction de l’action sociale des Armées, de la Mutuelle des Armées et de l’Armée de l’air». Dans la même veine, ajoute le communiqué, «deux fauteuils roulants et une chaise d’aisance lui ont été remis». Par ailleurs, ajoute le document, «il a régulièrement bénéficié d’un soutien financier et d’une aide élémentaire» et aussi  «de toutes les actions de soutien du commandement à l’occasion des grands événements religieux et sociaux».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here