PARTAGER

Absent pendant longtemps de la scène publique, le ministre d’Etat et ancien leader du Pit, Amath Dansokho, est décédé hier à Dakar des suites d’une longue maladie. Il a été l’un des hommes politiques qui ont marqué l’histoire politique du Sénégal.

On savait l’ancien secrétaire général du Parti de l’indépendance et du travail (Pit) malade depuis longtemps. Il avait, en effet, cessé d’apparaître sur la scène publique. Mais hélas, hier la faucheuse est venue frapper à la porte du regretté Amath Dansokho, attristant toute une Nation qui voit partir progressivement certains de ses grands hommes.

Le 2ème illustre allié de Macky qui disparaît
A l’âge de 82 ans, l’ancien leader du Pit, Amath Danso­kho, est le deuxième célèbre allié du Président Macky Sall à quitter ce bas monde. Le jour de l’enterrement de l’ancien Dg de la Fao, Jacques Diouf, à Saint-Louis du Sénégal, Plus d’un mois après l’autre grand soutien du chef de la majorité présidentielle, Ousmane Tanor Dieng. A quelques jours d’ailleurs du 40ème jour du rappel à Dieu de cet illustre fils de la Répu­blique.
Amath Dansokho a toujours été un combattant qui avait en bandoulière sa foi en la démocratie, en la paix et en la liberté ; d’où son engagement à se mettre du côté des opprimés, des assoiffés de liberté d’expression et d’opinion. Le monde du travail, avec le décès de Dansokho, pleure aujourd’hui un allié infatigable.
Il aura dénoncé la «mal gouvernance» de Diouf en 1993. Ce qui lui coûtera d’être défénestré du gouvernement de majorité présidentielle élargie, dirigé par le Premier ministre Habib Thiam. «Après quarante ans de règne socialiste, il y avait urgence à tourner le dos au clientélisme», rappelle Wikipedia. Qui poursuit qu’il a toujours souhaité l’instauration d’un régime parlementaire.

Une vie de combats
Du Parti africain de l’indépendance (Pai) de Majmouth Diop au Pit dont il a été un des membres fondateurs, Danso­kho a marqué l’histoire politique du Sénégal. D’obédience communiste, il a été un des animateurs principaux des nombreuses coalitions de l’opposition qui ont voulu remporter des élections au Sénégal (de la Présidentielle aux Locales). Le Président Abdou­laye Wade dont il a grandement contribué à l’élection au soir du 19 mars 2000 – date de la première alternance politique au Sénégal – ne dira pas le contraire. La Coalition alternance 2000 (1er tour de la Présidentielle 2000), puis le Front pour l’alternance (Fal, 2000) dont Me Abdoulaye Wade fut le candidat victorieux, le Cadre permanent de concertation de l’opposition (Cpc, sous le règne de Wade), la Coalition pour l’alternative 2007 (Ca 2007) et Benno siggil senegaal (Bss, 2012) dont Niasse était le candidat tout comme Benno bokk yaakaar (Bby, 2012) demeurent, entre autres, les coalitions marquantes dont l’ancien patron du Pit fut membre.
De sa carrière politico-administrative, l’opinion retiendra que Amath Dansokho a dirigé pendant plus de deux décennies le Pit, avant de passer le témoin à Maguette Thiam le 23 mai 2010. Dansokho a aussi occupé les fonctions de ministre de l’Urbanisme et de l’habitat dans le gouvernement de majorité présidentielle élargie sous Abdou Diouf en 1991 et 1993 et sous le règne du Président Abdoulaye Wade, puis de ministre d’Etat à la présidence de la République, d’avril 2012 à sa mort hier à Dakar. Tout comme il occupa les fonctions de député-maire de sa ville natale, Kédougou, en 2002. Mais aussi de parlementaire à plusieurs reprises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here