PARTAGER

La Revue annuelle conjointe de 2019 a distribué des bons et mauvais points. Dans le tableau présenté hier par la Direction générale de planification et des politiques économiques (Dgppe), il ressort que l’agriculture et l’aquaculture n’ont pas réalisé de bonnes performances. Dans le secteur agricole, la croissance est passée de 2,9% en valeur ajoutée contre 9,9% en 2018. Le document explique que la répartition inégale de la pluviométrie et l’installation tardive de l’hivernage sur la majeure partie du territoire justifient ces contreperformances. Ce qui fait que la production d’arachide est passée de 1 million 500 mille 288 tonnes en 2018 à 1 million 421 mille 288 tonnes en 2019, soit une baisse de -5,3%. Dans le secteur de l’aquaculture, il y a une baisse de 9% de la production. De 1108 tonnes en 2018, la production est passée à 1010 tonnes en 2019. Un résultat jugé très loin des objectifs du Pse par la Dgppe.
Selon la revue, 150 020 emplois ont été créés en 2019. Mais cela n’a pas empêché la hausse du taux de chômage qui est passé à 16,9% contre 15,5% en 2018. Si le Covid-19 va certainement l’impacter négativement en 2020, le secteur du tourisme s’est bien comporté en 2019 avec une hausse de 23% du nombre de visiteurs au Sénégal, soit 1 million 958 mille 828 touristes contre 1 million 592 mille 923 en 2018. La pêche aussi fait partie des secteurs qui ont connu des progrès en 2019 avec une croissance de 9,1%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here