PARTAGER

Dans une interview avec nos confrères de BBC, l’attaquant international sénégalais est revenu sur son adaptation à Watford. Les difficultés qu’il rencontre au sein du club de la banlieue, la barrière de la langue entre autres.
«Là ça va, je commence à comprendre un tout petit peu. En plus, il y a des Français ici, je parle avec eux. Mais pour dire la vérité, ce n’est pas facile du tout. La langue est difficile, ça parle vite. A l’entrainement, des fois je ne comprends rien du tout. Des fois le coach appelle Capoue ou Doucouré pour qu’ils traduisent à mon intention», a laissé entendre le natif de Saint-Louis. Qui est revenu sur sa relation avec son «grand frère» Sadio Mané.

«Sadio Mané, c’est mon idole. Je le dis partout !»
«Quand j’étais à Metz et même à Rennes, je regardais tout le temps les vidéos de Sadio Mané, et je le fais jusqu’à présent. C’est mon idole. Je le dis partout. Quand on est en sélection, il me donne beaucoup de conseils. C’est un grand frère», a confié Ismaïla Sarr.
D’ailleurs selon beaucoup d’observateurs, si Ismaïla Sarr est à ce niveau actuellement en Premier League avec Watford, il le doit à son talent mais aussi en partie à Sadio Mané.
En effet, il y a quelques semaines, les deux internationaux se sont rencontrés en championnat à Anfield. A l’arrivée, Liverpool de Mané a battu Watford de Sarr. Mais un fait a attiré les attentions à l’issue de cette rencontre. Dans le tunnel, le joueur africain de l’année a demandé au capitaine des Hornets de prendre bien soin de «son garçon». Un mois après, cette déclaration de Mané a porté ses fruits. Ceci coïncide avec le réveil de Sarr qui avait des difficultés à enchainer les belles performances.
Les deux joueurs sénégalais ont été formés à Génération Foot. Une fierté pour le président Mady Touré qui a apprécié le geste du numéro 10 de Liverpool. «C’était génial. Sadio est son grand frère. Il est l’une des icônes du football mondial, il est donc naturel qu’il recommande son jeune frère», avait-il déclaré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here