PARTAGER

Quand on sait que le chômage touche environ 12,9% des jeunes au Sénégal et plus de 60% de la population à moins de 20 ans, a-t-on une formation qui répond aux besoins de demain ? A cette question, l’Ong Ashoka-Sahel entend y apporter un début de solution. En organisant samedi prochain la Foire des métiers du futur, elle va réunir autour de la table les grandes écoles, les entreprises, l’Etat et les élèves et étudiants pour échanger sur les métiers du futur. L’objectif étant de comparer les attentes des professionnels et l’offre de formation, cette foire permettra de promouvoir une nouvelle façon de penser les voies de l’avenir professionnel des jeunes. Pour la représentante de l’Ong Ashoka-Sahel au Sénégal, c’est une ré­ponse au chômage. Jointe par téléphone, Coumba Touré expli­que que «cette rencontre permettra aussi de montrer le sa­voir-faire des entrepreneurs sociaux et entreprises privées dans la recherche de solutions aux problèmes de l’emploi des jeunes au Sénégal. Nous comptons à travers cette rencontre informer sur les besoins de notre société dans les années à venir. Nous voulons aussi d’une certaine manière provoquer un esprit d’entrepreneuriat chez les jeunes».
Ashoka-Sahel va, durant cette foire, présenter le résultat de la recherche sur les tendances de l’emploi en Afrique, une étude qui a duré 5 ans.
mgaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here