PARTAGER

Beaucoup d’émotion, oui. Pape Bouba Diop a été accueilli et accompagné par les couleurs qu’il a dignement défendues. Sans doute les images du 31 mai 2002 ont défilé encore hier. Le cœur de lion qui a fait que ce joueur, à même le sol, a ramassé avec les jambes, comme par un coup de râteau, ce ballon qui fuyait les camps de Barthez. Il aura ainsi offert une joie inoubliable à son Peuple. Ce même Peuple qui, impuissamment, a essayé de le lui rendre. Avec les couleurs, mais dans la douleur. Merci beaucoup ! Merci Bouba-kh !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here