PARTAGER

Généraliser les contrats de performance dans toutes les administrations et structures publiques, telle est la directive que le président de la Répu­blique a donnée mercredi à ses ministres, lors de la réunion du Conseil des ministres. Macky Sall a ainsi appelé son gouvernement à consolider la place du secteur privé national tout en préservant la promotion du Sénégal comme destination privilégiée des Investissements directs étrangers (Ide). Cela, dans le cadre du renforcement de la mise en œuvre du Programme de réformes pour l’amélioration de l’environnement des affaires et de la compétitivité (Preac).
Evoquant la question relative à la gestion transparente et performante des programmes et projets de développement, le chef de l’Etat a exhorté son gouvernement à «un suivi plus rigoureux, gage d’une bonne gouvernance et à la mise en place d’un dispositif alliant rationalité et efficacité pour une meilleure exécution».
Par ailleurs, la question de la gouvernance normative des agences d’exécution et autres entités assimilées a été aussi abordée. Sur ce point, le chef de l’Etat a demandé à ses ministres d’engager «sans délai le processus de révision globale de leur cadre juridique». Selon lui, ledit cadre devra surtout insister sur un encadrement restrictif en phase avec les obligations de résultats et de préservation des ressources publiques. Réaf­firmant sa volonté de renforcement du financement de l’entreprenariat et de l’auto-emploi, de l’amélioration de l’environnement des affaires et de la compétitivité, M. Sall a ordonné un bilan et «à intensifier les actions par des mesures rapides et plus efficaces, notamment dans les secteurs prioritaires». Par ailleurs, le chef de l’Etat a annoncé qu’il présidera très prochainement un Conseil stratégique de pilotage des agences d’exécution avec l’ensemble des acteurs concernés.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here