PARTAGER
Famara Ibrahima sagna, président du Dialogue national.

Les journalistes ont fait le pied de grue hier au 10ème étage du building administratif Mamadou Dia où le comité de pilotage du dialogue national s’était réuni pour examiner l’avant-projet de son code de conduite. Cette fois-ci loin des micros et caméras qui avaient distillé les divergences de la dernière réunion. Tout s’est fait à huis clos. Le Quotidien a appris qu’à l’issue des travaux, la plénière a adopté «à l’unanimité et par acclamations, après seulement quelques amendements de forme, le règlement intérieur». Cet état d’esprit, salué par les différentes parties prenantes, redonne de la confiance aux membres de cette instance de concertation, après le pessimisme qui s’était installé dès la première réunion suite au rajout de manière unilatérale de 40 autres membres. «Ceci montre que si les questions sont abordées de façon inclusive, il sera possible de parvenir à beaucoup de consensus et de répondre aux attentes du Peuple sénégalais qui nous suit et nous regarde», soufflent des membres du comité de pilotage qui espèrent des «solutions consensuelles» au profit Peuple sénégalais. A la fin de la journée, les acteurs ont retenu de mettre sur pied une commission chargée de faire la synthèse de toutes les propositions recensées afin que le travail soit beaucoup plus rapide. Il reste attendu le document final «digeste» et «beaucoup plus conforme» aux standards en vigueur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here