PARTAGER

La révision constitutionnelle généralisant le parrainage civile aux élections a été adoptée hier à l’Assemblée nationale.

Un costume taillé sur mesure pour limiter le nombre de candidats qui augmente d’élection en élection. Mais aussi, cette loi devra permettre de faire de l’économie pour le contribuable. C’est l’argument du pouvoir. L’opposition pour sa part parle d’usure du pouvoir et d’une stratégie pour écarter des possibles candidats à la présidentielle de 2019. Qu’en pense le citoyen ?

Sur internet, les avis s’opposent. Entre approbation et opposition s’intercale une frange qui pense que c’est une affaire qui ne sert que les politiques et nullement le Peuple, le tout teinté d’humour.

Pour Balla Dièye, le bien-fondé de cette loi laisse à désirer. Il répond à El Hadji Kassé, le ministre chargé de la Communication à la présidence de la République.

Tout comme Balla Dièye, Nandy Dansokho s’interroge sur l’utilité de cette réforme. Elle invite le pouvoir à reculer.

La journaliste Fifi Sambou a préféré utiliser l’ironie pour afficher sa position. Elle fait référence aux images qui circulent dont on voit un convoi (du Président ?) pris à partie à Paris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here