PARTAGER

La sélection de Mbaye Niang en Equipe nationale fait polémique. Son père est monté au créneau à travers un message émouvant.

«Il ne s’appelle pas Dupont, c’est un Sénégalais»
Aliou Cissé ne pensait pas si bien dire en parlant de Mbaye Niang, à en croire le père de ce dernier.
Joint ce jeudi par Senego, Oumar Niang, papa de l’actuel sociétaire du Torino, a finalement accepté de parler de l’arrivée de son fils au sein de l’Equipe nationale. Un débat qui passionne les Sénégalais partagés entre joie et amertume à l’idée d’accueillir l’ex-international espoir français finalement résolu à porter les couleurs du Sénégal.

«Le mieux serait de l’encourager, de prier pour lui»
«Mon fils a posé un acte fort en décidant de venir jouer pour son pays. Le mieux serait de l’encourager, de prier pour lui, dit-il d’emblée. Ce qu’il urge de faire c’est de prier pour lui et prier pour l’ensemble des jou­eurs et du staff.»
Selon lui, les critiques qui touchent son fils depuis l’annonce par le sélectionneur de sa convocation sont trop sévères et le mieux serait d’être positif. D’au­tant que Mbaye Niang a affiché sa fierté de venir renforcer l’Equipe nationale en course pour les éliminatoires.

«Pourquoi devrait-on lui refuser le droit de porter les couleurs du pays où sont nés ses parents ?»
«Pourquoi devrait-on refuser à Mbaye Niang le droit de porter les couleurs du pays où sont nés ses parents ?», se demande t-il. «Les critiques ne servent à rien. On s’en prend injustement à mon fils, à sa famille, surtout à moi son père, alors qu’on ne me connait pas. Ils ne savent pas si je suis de teint clair ou de teint noir, si je suis de petite taille ou élancé. On ne m’a jamais vu dans les médias. C’est un peu injuste. Il suffit juste de se mettre à ma place et à la place de mon fils pour comprendre notre peine à propos de ces critiques injustifiées», confie-t-il au micro de Senego.

«Qu’on se projette sur ce qui est devant nous, qu’on se donne la main… »
Pour autant, Oumar Niang se veut philosophe et remet tout entre les mains de Dieu : «On remet tout entre les mains de Dieu, Mbaye Niang a tout son destin tracé par Dieu bien avant sa naissance. Qu’il le veuille ou non, Dieu avait déjà tout programmé. C’est maintenant que Dieu a décidé que mon fils va jouer pour le Sénégal. Mon fils est issu d’une famille très respectée au Sénégal, très noble et ça fait mal d’entendre certaines choses», balance-t-il dépité. «Ce qui importe à mon humble avis, c’est le présent et non le passé», indique-t-il, lançant dans la foulée un appel émouvant à l’endroit des Sénégalais. «Qu’on se projette sur ce qui est devant nous, qu’on se donne la main et qu’on cultive la paix des cœurs. Les critiques ne mèneront pas le Sénégal à la réussite. Qu’on cultive la paix entre nous et qu’on sache que Mbaye Niang est un fils du Sénégal et cela rien ne peut l’enlever.»
Avec Senego

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here