PARTAGER

La tension est électrique depuis la hausse du prix de l’électricité. Mais le responsable de l’Alliance pour la République (Apr) à Niakhar relativise les manifestations du collectif Noo lank. «C’est juste une bulle qui va se dégonfler très vite», a dit Me Bassirou Ngom. S’exprimant samedi dernier dans son fief, en marge d’une séance de lutte dont il était le parrain, le directeur général de la Société nationale de recouvrement (Snr) estime que ceux qui ont organisé ces marches ces deux derniers vendredis ne représentent pas la population sénégalaise. «Ce ne sont pas les populations en général qui ont manifesté. J’ai l’impression que les populations sont victimes d’une certaine manipulation de la part d’un groupe restreint de personnes qui sont loin d’être représentatives des différentes couches de la population sénégalaise au nom desquelles elles prétendent parler», a affirmé ce membre de la task-force de Benno bokk yaakaar (Bby). Et il ajoute : «Ce sont des gens qui ne parlent pas au nom des Sénégalais, mais en leur nom propre. Il s’agit de politiciens qui ont été désavoués par les Sénégalais en février 2019. Ce ne sont pas des opposants, mais des gens animés par des sentiments personnels qu’ils veulent transposer sur le terrain politique.» Me Ngom semble d’ailleurs approuver la répression dont certains manifestants ont été l’objet vendredi passé à la Place de l’Indépendance. «La marche répond à des critères qui, lorsqu’ils ne sont pas respectés, peuvent emmener l’autorité à l’interdire. Et c’est ce qui s’est passé. Vous dites que la police a sévèrement réprimé la marche. Non, la police n’a pas besoin de sévèrement réprimer trente personnes qui se réunissent pour faire un show», a-t-il réfuté.
Interpellé sur les querelles internes qui sont actuellement en train de miner l’Apr, Me Ngom a tenté de dédramatiser la situation. «Notre parti n’est pas miné. Il s’agit juste de personnes égarées et qui ont un comportement qui ne les honore pas», a-t-il fait savoir. Avant d’appeler «ces égarés» qui ont fini d’installer la chienlit dans leur formation politique à la raison. Mais, assure-t-il, «le Président Macky Sall fera bientôt revenir l’ordre dans le parti et le moment venu, il prendra ses responsabilités et va sévir».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here