PARTAGER
Aliou Sall, président de l’Ams

Le Président s’est exprimé aussi sur la grosse information de Libération, relativement au non-lieu obtenu par Aliou Sall dans l’affaire Petro Tim. Mais le chef de l’Etat, lui, a sa lecture de ce verdict. «C’est quand même la première fois au Sénégal qu’un proche du président de la République, son frère en l’occurrence, est traduit devant la justice. La justice a demandé à tous ceux qui ont des preuves de mauvaise gestion de faire leurs dépositions. C’est un juge d’instruction qui a entendu tous les accusateurs. Si à la fin il ne voit pas des preuves d’actes de corruption ou de concussion, alors il ne peut envoyer personne en prison», a-t-il dit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here