PARTAGER

L’ex-commissaire de police peut pousser un grand ouf de soulagement. Cueilli chez lui dimanche par la Dic qui l’a interrogé jusque tard dans la nuit avant de le libérer sur convocation, Boubacar Sadio, qui était visé pour diffusion de fausses nouvelles, offense au chef de l’Etat, peut continuer à vaquer à ses occupations. Alors qu’il s’apprêtait à déférer à la convocation, il lui a été notifié que le ministère public avait classé le dossier sans suite. «La Dic vient de notifier au commissaire Boubacar Sadio, qui s’apprêtait à venir déférer à la convocation, que la procédure n’étant plus d’actualité, son déplacement est sans objet», s’est réjoui son avocat Me Khoureychi Ba.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here