PARTAGER

Ibou Thiaw, Moussa Diallo et Babacar Ndiaye, poursuivis pour «collecte illicite de données personnelles, attentat à la pudeur avec violence» et «outrage publique à la pudeur», vont devoir s’armer de patience pour connaître le sort qui leur sera réservé dans cette affaire.  Sur la demande de la partie civile, leur procès a été renvoyé au 30 juillet prochain.
Pourtant, ces trois préve­nus dont le jugement était prévu hier étaient  bien présents dans la salle d’audience. Mais les avocats de la partie civile ont sollicité ce report pour se constituer afin de mieux assurer la défense des intérêts  de leur cliente.
Pour rappel, les trois prévenus, Ibrahima Diaw, Babacar Ndiaye et Moussa Diallo, ont été cueillis le mercredi 22 juillet.  Ils ont été vus  dans une vidéo virale  sur les réseaux sociaux  en train de faire subir à une dame résidant à Sacré-Cœur des traitements dégradants.
Pour ces agissements, Ibrahima Diaw, Babacar Ndiaye et Moussa Diallo devront répondre devant le juge du Tribunal des flagrants délits.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here