PARTAGER

Ousmane Sonko a clos la polémique avec Mansour Faye, mais la Convergence des jeunesses républicaines, elle, préfère la rouvrir. Dans un communiqué, son coordonnateur national rappelle que le leader de Pastef était monté au créneau pour démentir catégoriquement l’existence de la rencontre, traitant le ministre de «menteur». Mais Moussa Sow ajoute que «la tenue effective de l’audience a été confirmée par le témoin (Ndlr : Cheikh Issa Sall) qui a assez de proximité avec Ousmane Sonko». Et donc, soulgne-t-il, «la seule vérité qui se dégage est que Ousmane Sonko a outrageusement menti» et est un «imposteur». Le leader des jeunes du parti présidentiel constate d’ailleurs que «pris de panique», M. Sonko a versé dans une «fuite en avant en activant un contre-feu pour détourner l’opinion de sa faillite et de sa déchéance». C’est le cas, selon lui, lorsque le candidat arrivé 3ème à la dernière Présidentielle prête au Président Macky Sall «des intentions de désigner Mansour Faye comme son dauphin», ou encore lorsqu’il «sort une fable sur un malaise qu’il aurait provoqué au sommet de l’Etat en initiant une mission de contrôle fiscal sur la société immobilière du Président Macky Sall». Or, rectifie M. Sow, cette «Sci, précisément, n’a rien de secret parce qu’elle figure dans la Déclaration de patrimoine déposée auprès du Conseil constitutionnel par le Président Macky Sall en 2012 et qui a été rendue publique, largement diffusée par les médias».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here