PARTAGER

Le Directeur de la Haute Compétition (Dhc), Souleymane Boun Daouda Diop, a regretté la tournure des évènements avec l’histoire de l’intoxication des Lionnes dans le cadre de l’Afro­basket. «Comme vous le savez, il y a eu l’incident regrettable de l’alimentation. Il faudrait préciser que ce n’était pas seulement le Sénégal, c’étaient toutes les 16 équipes qui étaient concernées», a tenu à préciser M. Diop, trouvé à l’hôtel des Lionnes, hier. Et le Dhc de s’en offusquer. «Il ne faut pas qu’on crée des incidents diplomatiques en disant qu’il y a eu une intoxication alimentaire. C’est un problème d’adaptation dont deux de nos joueuses ne pouvaient pas supporter. Et nous avons pris nos dispositions», a-t-il indiqué. Précisant que «le ministère des Sports a respecté tous ses engagements vis-à-vis de l’équipe».
M. Diop informe que la tutelle est en train de «gérer la situation en relation avec la Fédé­ration et l’Etat malien». Au-delà de tout cela, souligne-t-il, «nous sommes dans une compétition et nous devons nous adapter par rapport à la situation, à l’environnement. C’est aussi cela la haute compétition. Toutes les équipes sont dans les mêmes conditions. Malheureu­sement, on a traité le problème comme si c’était seulement l’affaire du Sénégal. Or c’était l’affaire de toutes les 16 équipes. Et depuis lors, l’organisation malienne s’est beaucoup améliorée».
Le sélectionneur des Lionnes, Moustapha Gaye, avait fait état d’une intoxication alimentaire, à l’issue du second match face au Mozambique samedi dernier, dont ont été victimes les joueuses et le staff technique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here