PARTAGER

Après ses travaux sur l’affaire des 94 milliards, la commission d’enquête parlementaire livre les conclusions de ses travaux aux représentants du Peuple lors d’une séance plénière, qui va aussi adopter le projet de réforme du Règlement intérieur de l’institution.

C’est cet après-midi que la commission d’enquête parlementaire sur l’affaire des 94 milliards va livrer les conclusions de ses travaux aux députés au cours d’une séance plénière. En effet, Cheikh Seck et ses collègues avaient conclu à l’«inexistence d’un détournement de deniers publics». Dans cette affaire, le député Ousmane Sonko avait accusé Mamour Diallo, alors directeur des Domaines, de «détournement de deniers publics» à hauteur de 94 milliards de francs Cfa sur le titre foncier 1451/R. le leader de Pastef, qui s’était attiré les foudres des collègues, avait refusé de déférer à la convocation des «députés ignorants», selon ses propres termes. Une attitude qui reste en travers la gorge de Aymérou Gning et ses collègues de Benno bokk yaakaar qui, depuis lors, boycottent les séances de prise de parole du député non inscrit, arrivé 3ème lors de la Présidentielle du 24 février dernier. Par cette occasion, il sera aussi question de régler la question de l’absentéisme des députés ou de ceux qui ne défèrent pas aux convocations des commissions. Alors, Moustapha Niasse et ses collègues ont décidé à faire le toilettage du Règlement intérieur.

Réadapter le Règlement intérieur aux réalités de l’heure
Dans cette optique, la plénière va valider le travail du Comité ad hoc mis en place par la Com­mission des lois de l’Assemblée nationale afin de réadapter le Règlement intérieur aux réalités de l’heure. D’après le journal Les Echos, le nombre de commissions devrait passer de 11 à 14. Dans le sillage de l’éclatement du ministère de l’Economie, des finances et du plan lors de la formation du dernier gouvernement, la Commission de l’économie générale, des finances, du plan et de la coopération économique, dirigée par Dieh Man­diaye Bâ, a été scindée en deux. La Commission développement et aménagement de Cheikh Seck, qui concentre une dizaine de ministères, a été divisée en trois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here