PARTAGER

Les personnes arrêtées durant le démantèlement des centres de redressement appartenant à Serigne Modou Kara vont patienter encore jusqu’à lundi pour être fixées. Le procureur de la République près le Tribunal régional de grande instance hors classe de Dakar a finalement confié leur dossier au juge d’instruction du 8ème cabinet, qui va entendre les 43 individus arrêtés par la gendarmerie. Il le fera après le week-end suite à leur troisième retour de Parquet d’hier.
Il faut rappeler que ces talibés, considérés comme des «geôliers», ont été arrêtés aux Mamelles, à Guédiawaye, Mali­ka et à la Zone B où vivaient dans des conditions «inhumaines» plus de 300 personnes dont des mineurs et une fille âgée de 17 ans, lors d’une banale opération de perquisition de la Section de recherches sur un vol de scooters. Elle est tombée des nues en découvrant ces camps.
Après des jours de silence, Serigne Modou Kara s’est adressé aux Sénégalais pour présenter ses excuses et enjoindre à ses hommes de renoncer à porter leurs tenues d’apparat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here