PARTAGER

C’est l’heure de passer aux aveux. On en sait d’avantage sur l’affaire des faux billets qui a conduit Bougazelli en prison.

« J’ai connu Bougazelli en tant qu’homme politique. On s’est rencontré à plusieurs reprises lors de manifestations politiques. C’est dans ce cadre qu’il a eu à me parler des billets noirs qu’il détenait. Il m’a même dit que c’est l’argent issu de ce trafic qu’il finance ces campagnes » a déclaré Oumar Samb, un économiste de formation et par ailleurs président du mouvement Diarign sa rew (Servir son pays en wolof).

Oumar Samb a dit aux enquêteurs qu’un jour « il (Bougazelli) m’a invité à son domicile à la Cité Alioune Sow. Sachant que j’avais des problèmes financiers, il m’a proposé des billets noirs qu’il détenait, et qui, une fois les lavés, pouvaient m’aider à sortir de mes difficultés financiers. Je lui ai proposé de me vendre un paquet de billets noirs d’une valeur d’un million de dollars à un million de fcfa ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here