PARTAGER

Ouf de soulagement pour les partisans de l’imam Babacar Diagne, reproché d’avoir détourné les subventions de la mosquée à d’autres fins. Le Tribunal a blanchi le deuxième imam en le relaxant au bénéfice du doute et en déboutant la partie civile de sa demande.

Le Tribunal correctionnel a rendu hier sa décision sur l’affaire qui oppose les deux imams de Rebeuss. Babacar Diagne, qui avait été attrait par le titulaire pour abus de confiance, a été relaxé au bénéfice du doute. En plus, le Tribunal correctionnel a débouté la partie civile de sa demande qu’elle considère comme mal fondée.
Deux chèques d’un million ont été à l’origine de la guéguerre entre les imams Babacar Diagne et El Hadji Omar Diène. En fait, c’est en l’absence de l’imam titulaire que Babacar Diagne a reçu un chèque de la mairie du Plateau. Quelque temps après, il a reçu un autre de la part du Libanais Rachid. Mais quand il a été sommé par l’imam El Hadji Omar Diène de dire où est passé cette somme de 2 millions, il a argué l’avoir utilisée pour la réfection de la mosquée. Une déclaration qui n’a pas du tout convaincu El Hadji Omar Diène qui trouve qu’il a utilisé ce financement à des fins personnelles.
Les tiraillements entre les deux guides religieux ont conduit à la fermeture temporaire du lieu de culte par le préfet de Dakar-Plateau. Mais comme la décision de la justice est rendue, les fidèles peuvent nourrir l’espoir de voir la réouverture de la mosquée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here