PARTAGER

Ce n’est pas la fin de la bataille judiciaire. Le dossier du Collectif des victimes de Gadaye contre le promoteur Mbaye Fall atterrit à la Cour suprême. Réuni hier sur le site contesté, il a encore répété ses complaintes et son incompréhension. Bara Sow, vice-président du collectif, par ailleurs porte-parole du jour, raconte : «Malgré tous les procès que nous avons eu à gagner face au promoteur Babacar Mbaye Fall, rien n’a changé. Aujourd’hui, le dossier se retrouve en cassation. Vous vous rendez compte que depuis 7 ans, nous ne cessons de poursuivre ce dossier qui est devenu nébuleux. Le chef de l’Etat nous avait mis en rapport avec son directeur de Cabinet qui nous a orientés vers le gouverneur de Dakar, puis le préfet ainsi que le ministre de l’Intérieur. Tous nous ont demandé d’attendre la décision finale de la justice. Mais voilà depuis rien.» Soutenu par ses membres, le collectif s’oppose aux propositions de recasement vers un autre site. «Nous disons catégoriquement niet. Ce site nous appartient et nous ne comptons pas y bouger d’un mètre. Nous demandons au chef de l’Etat à prendre ce dossier au sérieux, car c’est une affaire louche. Babacar Mbaye Fall, condamné à 2 ans ferme, hume toujours l’air de la liberté. Franchement, cela nous dépasse. Et si c’était un simple citoyen, aujourd’hui il croupirait en prison. Donc, ma réflexion me dit que dans ce pays, il y a deux types de Sénégal. Ce qui n’est pas normal», regrette M. Sow.
Parmi l’assistance, il y avait Ibrahima Diop dit Pape, qui est le fils aîné du propriétaire du site de Gadaye. Face à la presse, il a demandé au promoteur Babacar Mbaye Fall de lui fournir le titre de propriété, montrant que le site lui appartenait. «Notre famille, sur les 14 ha qu’elle dispose, lui a vendu 9ha. Et ce sont ces 4 ha que nous avons vendus au Collectif des victimes de Gadaye. Elles ont avec elles une autorisation ainsi que le bail et tous les documents sont avec moi. Moi, je ne sais pas Mbaye Fall sur quelle base il se contente de dire que ce site lui appartient. C’est scandaleux ! J’ai même la procuration spéciale que ma famille m’a délivrée. Et avec la justice, nous avons confiance que la vérité éclatera», espère M. Diop.

latifmansaray@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here