PARTAGER
Oumar Mamadou Baldé, gouverneur de Tambacounda.

Les populations de Tamba­counda retiennent actuellement leur souffle. 11 des leurs qui ont voyagé dans le  même bus avec la dame testée positive au coronavirus sont actuellement en auto-confinement et leurs maisons mises sous surveillance, en attendant de connaître leur situation. L’information a été donnée par le gouverneur de la région qui faisait le point de la situation du suivi de la pandémie à l’échelle régionale.
Toutefois, aura affirmé le gouverneur, «à la date de ce 23 mars, la région ne compte aucun cas positif de coronavirus. L’affaire de la dame testée positive secoue la partie sud-est du pays». Malgré le fait que jusque-là aucun cas n’a été encore signalé, les populations orientales croisent les doigts. Elles restent suspendues à la décision des autorités médicales qui veillent au grain,  en attendant de livrer les résultats. En effet, il s’agit d’une de nos compatriotes qui est récemment revenue de la France. Elle a voulu par la suite rallier Tambacounda, sa localité d’origine. «Malheureu­sement, les autorités ont reçu l’information comme quoi, la dame dont elles ont tu pour le  moment le nom  serait atteinte du coronavirus. C’était le samedi aux environs de 14h», explique le gouverneur de la région. Des démarches sont tout de suite entreprises pour gérer la situation. Ins­truc­tion est donnée d’immobiliser le bus à Fatick après l’y avoir localisé. Sur place, la dame et son époux sont descendus et pris en charge. Des prélèvements, effectués sur elle, sont revenus positifs. Elle est descendue à Fatick en compagnie de son époux qui est un cas contact à haut risque. Le bus est par la suite désinfecté et les passagers embarqués à nouveau ont continué leur chemin sans la dame et son époux.
«Seulement, 11 passagers qui étaient à bord,  voisins de la dame, sont descendus à Tamba­counda avant que le reste ne continue sur Kédougou. Les deux sont descendus à Koumpentoum et les 9 autres à Tambacounda ville», déclare le gouverneur. Le Comité de gestion des épidémies a pris toutes les dispositions nécessaires pour gérer la situation. Aujourd’hui, les personnes suspectées ont accepté la mesure d’auto-confinement. Elles ont rejoint chacune sa famille et sont bien suivies par l’équipe médicale. Le reste des passagers a continué sur Kédougou.

Une personne en fuite
Toutefois, s’est désolée l’autorité, «parmi ces personnes qui ont voyagé avec la dame et descendues à Tambacounda, l’une d’entre elles a disparu. Elle serait domiciliée au quartier Abattoirs, d’après les informations qu’elle avait fournies à la police». Malheureusement, note toujours le gouverneur, «le numéro de téléphone qu’elle a donné aux policiers ne fonctionne plus. Elle demeure pour le moment injoignable. Cepen­dant, la police veille au grain et travaille à la retrouver dans les meilleurs délais». Oumar Mamadou Baldé de rappeler que le Covid-19 n’est pas une maladie honteuse ; donc pas besoin de fuir ou de se cacher.
L’autorité administrative en a profité pour rappeler au respect strict des mesures d’hygiène qui demeurent le meilleur moyen de prévention contre la maladie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here