PARTAGER

La famille de Ibrahima Mbow est toujours dans le désarroi. Elle ne sait plus à quel procureur se fier. Après la mort de leur fils à la Maison d’arrêt de Rebeuss, lors d’une mutinerie. Plus de 6 mois, aucune suite n’a été donnée à cette affaire.
Pourtant, c’est le procureur qui s’est autosaisi pour tirer cette affaire au clair. Lasse d’attendre, la  famille de la victime, qui n’arrive pas à faire son deuil, a décidé de porter plainte contre X. Selon les confidences du conseil de la famille de la victime, elle pense qu’il y a une volonté manifeste d’étouffer ce crime crapuleux commis sur Ibrahima Mbow, en détention préventive et qui bénéficiait même d’une présomption d’innocence. Il a été emprisonné pour recel de moutons. D’après Me Assane Dioma Ndiaye, elle compte déposer plainte avec constitution de partie civile devant le juge d’instruction si le procureur de la République ne réagit pas, même si elle doit payer la consignation.
Ibrahima Mbow a été tué dans la journée du 29 septembre 2016 lors d’une mutinerie des détenus de la Maison d’arrêt et de correction de Rebeuss, qui réclamaient de meilleures conditions de détention et la réduction des longues détentions préventives.

justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here