PARTAGER

Convoqué devant le Conseil de discipline pour violation de l’obligation de réserve, le magistrat Souleymane Téliko peut compter sur le soutien de ses collègues du comité du Ressort de Thiès. Ce démembrement de l’Union des magistrats du Sénégal (Ums), qui s’est réuni hier, a pris une résolution dans laquelle il exige «l’arrêt immédiat des poursuites en raison du caractère non fondé des griefs y visés».

La réaction des collègues du magistrat Souleymane Téliko suite à sa convocation devant le Conseil de discipline ne s’est pas fait attendre. Le comité du Ressort de Thiès de l’Union des magistrats du Sénégal (Ums), qui s’est réuni hier au Palais de justice de ladite ville, a pris une résolution. Dans ce document rendu public, ces magistrats ont manifesté leur «désapprobation totale quant à la procédure disciplinaire engagée contre lui». Ils exigent ainsi «l’arrêt immédiat des poursuites en raison du caractère non fondé des griefs y visés». Prenant ainsi sa défense, ces membres de l’Ums estiment que la démarche de M. Téliko, conseiller à la Cour d’appel de Thiès, «s’inscrit dans une simple logique de rendre compte à ses mandants, les collègues qu’il représente au Conseil supérieur de la magistrature, de l’exécution de sa mission». Dans leur document, les magistrats ont aussi rappelé que «l’Ums est une association et que ses membres sont libres de demander la tenue d’une Assemblée générale extraordinaire, conformément à ses statuts et son règlement intérieur». Dans leur document, les membres dudit comité ont aussi déploré «le procédé consistant à se saisir d’une correspondance adressée dans un cadre privé pour l’utiliser contre le magistrat Souleymane Téliko».

Plainte contre toute personne impliquée dans la divulgation du mail
Dénonçant le caractère non fondé des griefs visés contre le magistrat Téliko, ces membres de l’Ums exhortent le bureau exécutif de cette association «à mener toutes les actions appropriées, notamment le dépôt d’une plainte contre toute personne impliquée dans la divulgation de la correspondance précitée». Ils invitent aussi «tous les membres élus, titulaires et suppléants du Conseil supérieur de la magistrature, à démissionner».  Pour donner du poids à sa lutte, ce comité «demande au bureau exécutif de convoquer une Assemblée générale extraordinaire au Palais de justice de Dakar le mercredi 19 avril 2017, jour de l’audition». Une Ag à laquelle ils invitent leurs «collègues du Ressort de la Cour d’appel de Saint-Louis à se mobiliser ledit jour pour assister le collègue Souleymane Téliko». Tout en manifestant leur soutien à leur collègue, les membres du comité du Ressort de Thiès le «félicite de son sens élevé de l’engagement pour la justice».
Pour rappel, la convocation du magistrat Souleymane Téliko devant le Conseil de discipline découle d’un mail qu’il a envoyé et dans lequel il a dénoncé les affectations de certains magistrats via les consultations à domicile. C’est à la suite de cette correspondance que la Chancellerie a décidé de saisir le Conseil de discipline pour violation de l’obligation de réserve.
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here