PARTAGER

Barthélemy Dias sera jugé par la Cour d’appel après l’élection présidentielle du 24 février. Précisément le 10 avril, le maire de Mermoz Sacré-Cœur comparaîtra dans l’affaire du meurtre du jeune Ndiaga Diouf, tué en 2011. C’était lors des manifestations contre un troisième mandat de Me Abdoulaye Wade. A l’époque, il n’avait pas hésité de dégainer son pistolet 9 mm sur des nervis du Parti démocratique sénégalais (Pds) qui avaient encerclé sa mairie. Ainsi c’est dans ces circonstances que l’un des assaillants, Ndiaga Diouf, avait retrouvé la mort. En 2017, Barthélemy Dias a été condamné à deux ans de prison dont six mois ferme, pour coups et blessures volontaires et détention illégale d’arme. Une peine qu’il avait purgée durant sa détention provisoire en 2012.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here